Un retour tonitruant !

Sam & Max Hit the Road était un hit de l'humour et du click'n play, un seul épisode de Lucas Arts a suffit pour en faire un must et encore aujourd'hui le plaisir de jouer de ce hit de 1993 est intacte. Dur dur alors pour Telltale Games de reprendre le flambeau en 2006, et pourtant...

Une 3D qui ne change en rien l'ambiance


L'ère du 21ème siècle oblige, cet épisode intitulé Culture Shock est en full 3D. Evidement, toutes les séries humoristiques qui ont subi un passage 3D s'en sont mordu les doigts, l'exemple le plus récent est encore et toujours Baphomet et même si Monkey Island a vu son quatrième épisode en 3D et de bonne qualité, les puristes l'ont trouvé moins bon. Ce n'est pas le cas avec Sam & Max !

En effet, la 3D n'est pas le tip top du moment et fort heureusement d'ailleurs car ces décors cartoonesques ont été bien respectés. Couleurs vives, modélisation simplifiés, ou plutôt stylisé dirons-nous. La majeur partie de cet épisode nous emmenant dans la quartier de Sam & Max, la comparaison avec la version 2D est inévitable. Certes les couleurs sont moins fortes et moins exagérés avec une 3D lumineuse offrant des couleurs légèrement plus fades mais l'essentiel a été scrupuleusement respecté. La configuration du bureau de notre Police Freelance est identique à quelques changements près, notre lapin a toujours une tête dangereusement ahurie, notre chien toujours aussi tranquille malgré quelques âneries sortant de sa bouche. Bref,visuellement ça dépote on est dans l'univers de Sam & Max, une excellente chose, bien que n'étant pas la difficulté première.

Une 3D qui ne modifie en rien la jouabilité

La grande difficulté des passages en 3D de click'n play est le travail de profondeur et de cameras qui altère la précision du curseur ou encore altère notre champs de vision. Il n'en est rien ici ! Extrêmement simple, la jouabilité se résume en un simple clic gauche, ni plus, ni moins. De la même façon il n'y a pas de caméras multiples tel Baphomet 4, ou une profondeur de champs qui rend la dissémination d'indices trop large. En fait, nous avons une jouabilité 2D mais dans des décors 3D, tout simplement. L'habitué de click'n play s'y retrouvera vite, tout comme le novice.
On pourrait reprocher la trop grande largeur de certains décors nous obligeant à cliquer plusieurs fois pour arriver d'un point à un autre. On aurait pu avoir un traveling nous amenant à une partie du décors plus rapidement. Mais cela reste un détail, nous n'avons pas un terrain de jeu aussi grand que Syberia.

Une 3D qui modifie quelque peu la difficulté...

Le jeu, en tout cas cet épisode, est relativement simple. Vous pouvez 4-5 heures pour le terminer, peut être même moins selon votre aptitude (et inversement). Puisqu'il n'y a qu'un seul clic possible par élément, les actions sont donc assez automatisés, cliquez sur une boule de bowling, vous la prendrez, cliquez sur un personnage, vous parlerez et cliquez sur un élément de décors, vous observerez, vous n'avez pas ces différentes actions réunis sur un seul élément. Du coup vous n'aurez pas de confrontations d'actions à effectuer, cela rend le jeu plus simple.

En conséquence, les énigmes eux-même ne sont pas difficiles, il suffit peut être d'être aussi timbré que notre duo de choc... Exemple : un rat vous demande du fromage suisse, soit à trous. Vous n'avez que du fromage classique. Réponse : Jouez à Al Capone sur le fromage avec votre flingue !
"-Sam ! Le fromage était innocent !!! -Je sais, Max, je sais..."
Ahem. Si difficulté il y a, ce serait par quelques soucis linguistiques. Le jeu n'étant disponible uniquement en anglais, quelques expressions peuvent vous bloquer la route si vous l'anglais n'est pas votre truc. Sinon, les difficultés sont assez minimes. reste à voir si la suite des épisodes aura une difficulté croissante, ou non.

Mais qu'est ce que c'est débile... Et drôle !!!

Certains disent que le must de la drôlerie est Day of the Tentacles... Mais Sam & Max a un duo de personnages plus charismatique et cet épisode ne fait que le renforcer.
Toujours aussi barge, Telltale Games ont dû bien se défouler pour écrire les gags et le scénario. Et quand une équipe se fait réellement plaisir, ça se voit à l'écran. Là encore, la barrière linguistique est un problème. Il n'empêche que les répliques de Sam ont une répartie bien placé alors que Max est toujours aussi méchant et débile. Quand vous arrêtez des gens, faites le avec Max, ça vaut le détour ! "Terriens, nous venons en paix ! Haha Nan je déconne, nous venons tous vous détruire !" Ca le fait pour un flic, hein ?
Et évidement sans le très bon doublage habituel, ceci ne serait que peu de choses, les voix sonnent très justes et ils déclenchent le rire. Excellent.

Telltales Games a joué sur l'aspect "série télé" pour écrire Sam & Max. Il est, en effet, découpé en "saison" puis en "épisodes". Six épisodes par saison. L'intégralité de la saison 1 est prévue en été prochain. Apparemment, les épisodes seront bien séparées, mais il devrait y avoir un fil rouge, en tout cas c'est ce que l'on suppose à la fin de "Culture Shock". Par ailleurs, cet épisode nous emmène dans le monde télévisuel. Car il a perdu son audience, un ancien présentateur télé connu a été viré et s'est lancé dans l'hypnotisme afin qu'on l'aime à nouveau. Plutôt débile, mais prétexte à de nombreuses situations loufoques, le rapprochement entre le découpage télévisuel et ce scénario lié à la TV est plutôt intéressant et il ne serait pas étonnant de revoir ce thème dans la saison 1. Le problème... c'est qu'on veut la suite, tellement c'est bon ! Mais il faudra patienter.

Mission accomplie pour Telltale Games, qui a réussi à nous replonger dans cette série loufoque qu'est Sam & Max. Toujours aussi drôle, aussi crétin. L'ambiance est là, pas de doute et c'est vraiment du très bon crue. Evidement, on aurait tendance à dire comme toujours, rien ne vaut l'original mais ce serait injuste de ne pas féliciter Telltale Games pour leur travail. Certes, le jeu est moins difficile pour être mieux vécue en terme de série. Mais 5 heures de délire pour 8€, c'est parfaitement équitable. Une saison pour 35€, faut y aller ! Vous allez bien rire et aussi vous faire plaisir sans attraper de maux de crane. Une excellente chose. Un soft à ne pas bouder, même si l'anglais et le téléchargement peuvent rebuter.