Luffy au chapeau de paille jette l'ancre en Europe !

Alors que tout le monde en France n’a qu’un seul mot à la bouche : Naruto, il faut savoir qu’au Japon, si le petit ninja a la côte, c’est bien One Piece qui est la star du Jump, l’hebdomadaire dans lequel sont pré publiés tous les grands mangas. Les aventures de Luffy atteignent en effet le 44ème tome, soit plus que Dragon Ball, et l’aventure n’est pas prête d’être finie ! Tout naturellement, des jeux sont sortis sur les supports en vogue et One Piece Grand Adventure en fait partie.

Gomu Gomu no Histoire !!!

One Piece nous conte l’histoire de Monkey D. Luffy, un jeune garçon ayant avalé un fruit du démon qui a rendu son corps complètement élastique. Sauvé de la noyade par le fameux pirate Shanks le Roux, il décidera à son tour d’être corsaire et de monter son équipage pour retrouver le mystérieux One Piece, un trésor laissé par Gol D. Roger, l’ancien seigneur des pirates. Au cours de son aventure sur les mers, il rencontrera Zorro, le bretteur aux 3 sabres, pas le cavalier qui surgit hors de la nuit (j’ai pas déjà fait cette blague quelque part ?), Nami la navigatrice, Usopp, le tireur d’élite, Sanji, le cuisinier, Chopper, le médecin, Vivi la princesse et enfin Nico Robin l’archéologue. Tout ce petit monde voguera d’îles en îles, combattant des pirates immondes et pourchassé par la Marine.
One Piece tient son succès d’un scénario plein d’humour, de fraîcheur, qui fait qu’en fermant un tome, on en ressort avec le sourire aux lèvres. Le jeu vidéo One Piece Grand Adventure nous permet de revivre à travers un jeu de combat l’histoire allant du départ de Luffy jusqu’à son combat contre Ener à Skypiea. Tout ça malheureusement est entièrement dans la langue de Shakespeare et cela même dans les voix qui bénéficient d’un doublage anglo-saxon pas toujours de bon goût (vous détestiez Usopp en VF ? Vous ne pourrez plus le supporter en VA !).

Gomu Gomu no Modes de jeux !!!

Le mode Grand Adventure est le mode histoire. Vous vous déplacerez d’îles en îles pour combattre vos adversaires en duel avec l’un des personnages de l’équipage du chapeau de paille (Luffy porte un chapeau de paille pour ceux qui ne savent pas). Les combats se font alors à la Power Stone : vous vous déplacez librement dans l’arène et vous pouvez récupérer des bonus contenus dans des caisses. Les pièces récoltées vous permettent d’augmenter votre énergie et ainsi lancer une super attaque impressionnante mais aussi appeler un partenaire qui combattra à vos côtés. Les combats sont simples à prendre en main mais pas forcément à gagner ! On aurait tendance à sous-estimer One Piece par son air enfantin mais vos ennemis pourront vous donner du fil à retordre, notamment lorsqu’il s’agit de les combattre sous certaines conditions pour l’obtention de nouveaux costumes et nouveaux personnages. De plus, le lock laisse parfois à désirer, et les combos étant parfois longs, il est frustrant de frapper dans le vide pendant que l’adversaire arrive tranquillement dans votre dos pour placer une technique. Ces combats vous rapportent de l'EXP pour ensuite rendre plus fort le personnage. A cela cependant je me permets de protester : pourquoi vouloir toujours rajouter du RPG dans les jeux de combat ?! C'est la mode ces temps-ci et quand c'est bien utilisé, OK, mais je vous avoue que pour ce One Piece Grand Adventure, on en ressent pas vraiment l'utilité.

C'est un peu comme ces mini-jeux qui parsèment l’aventure, vous proposant de défier un régiment de la Marine, de faire une course à dos de Super Colverts aussi maniables que des savonnettes, de vaincre un serpent géant ou encore de détruire des caisses en temps limité. One Piece Grand Adventure comprend un mode pour rejouer à tous ces mini-jeux librement mais ils ne sont pas vraiment agréables donc on y reviendra pas. En multi, on s’attardera plutôt sur les classiques mode versus et mode tournament vous proposant de combattre dans de multiples arènes aux conditions différentes avec la vingtaine de personnages disponibles. A ce propos, on regrette quelque peu de ne pas avoir plus de personnages à la Naruto Narutimate Hero 3 ou bien à la Dragon Ball Tenkaïchi 2. Même les principaux membres de la Baroque Works ou les prêtres d’Ener sont pour la plupart laissés de côté pour être de simples partenaires… Un peu dommage ! Il aurait été bien d’avoir 2 versions de chaque personnage : un combattant et un partenaire. Pour un prochain One Piece sans doute.

Gomu Gomu no pour les fans surtout !!!

Malgré le titre de cette partie, One Piece Grand Adventure n’est pas un jeu qui, de par sa qualité ne plaira qu’aux fans. Cependant, comme tout jeu de manga, seul quelqu’un qui connaît un minimum l’œuvre prendra vraiment du plaisir à incarner Luffy, ses amis et ses ennemis. A noter aussi quelques clins d’œil agréables : Luffy qui lance sa furie contre Mr 0 Crocodile aura son animation modifié et il lancera ainsi cette même attaque qu’il a utilisé pour vaincre l’homme de sable. De plus, Sanji le coureur de jupon combattra avec des cœurs à la place des yeux et se verra doté d’animations rigolotes lorsqu’il combattra un personnage féminin. Sympathique !

Alors finalement, Gomu Gomu no trop bien ?

One Piece Grand Adventure plaira beaucoup aux fans, c’est certain ! Ils regretteront sans doute la présence des voix anglaises mais prendront tout de même un grand plaisir à jouer à ce petit jeu de combat défoulant. Les autres s’amuseront sans doute aussi mais à cela, enlever tout de même 1 voir 2 points à la note finale. Graphiquement, le titre arbore un SD assez joli mais moins accrocheur que le cell-shading d’un Dragon Ball Z Budokaï ou bien d’un Naruto Narutimate Hero. Question durée de vie, c’est du tout bon : l’aventure est longue et vous réserve quelques bonnes surprises quand vous aurez fini l’histoire de Luffy !