Encore mieux que sur PlayStation 3 ? La réponse... lisez donc ce qui suit !

Pas d'exclusivité de ce Virtua Fighter 5. J'en connais qui en doivent se morde les dents à l'idée de voir ce jeu sur une autre machine, en plus fourni du contenu online qui faisait défaut à la version PlayStation 3. Férus d'arcade de jeux technique et pointus, soyez les bienvenus. Le premier round va toute de suite débuter, et ça va faire mal aux gencives !

J’en ai rêvé depuis longtemps, et c’était vraiment quelque chose. Sur Xbox 360, depuis quelques temps les hits s'accumuent, question jeux de qualité on ne sait parfois ou donner de la tête, mais il manquait a sa ludothéque next-gen, un bon jeu de baston. Il me tardait donc de jouer à cette petite merveille qui pouvait démontrer que la Xbox 360 en a dans le ventre et est une parfaite concurrente à la PlayStation 3. Et le mot « chef-d’œuvre » n’est pas volé en ce qui concerne ce Virtua Fighter 5. Une bonne nouvelle donc, pour tous ceux qui se demandaient comment se portait le nouveau bébé de Sega sur la dernière console de Microsoft. Après de nombreuses heures passées dessus, il est temps que je vous livre mon précieux verdict.

Quel plaisir simple que celui de jouer à un grand jeu de baston. Simple, mais pour quiconque saura l’apprécier avec une bonne TV HD. J’ai bien peur en effet que l’on ne puisse plus s’en passer à l’avenir tant la différence se ressent par rapport à un téléviseur classique pour les grands jeux. Aïe. Bon, je vous fais un petit topo à propos de ma vie. J’ai reçu la version pal le jour même de sa sortie. Je vérifie autour de moi si personne ne me guette, et je démarre une partie. En bon égoïste que je suis, je me lance évidemment en solo pour commencer. Tout d’abord, il faut bien noter que l’on ne remarque absolument aucune différence avec la version qui tourne sur bornes d’arcade. Les développeurs n’ont donc pas menti : Virtua Fighter 5 est bel et bien la copie conforme de la version arcade. Quel choc ! Le jeu colle un véritable uppercut à tous ses concurrents. Difficile de croire que tout cela tourne en temps réel, mais c’est pourtant le cas.

Toujours aussi techniquei

C’est donc techniquement parfait, il n’y a rien à redire là-dessus. J’aurai juste un léger reproche au sujet des décors, qui manquent cruellement d’originalité. Ce sont des environnements déjà vus et revus dans plein d’autres jeux du genre. En moins beaux, certes, puisque les textures sont incroyables ici, et c’est magnifique de découvrir cette eau plus réaliste que jamais qui donnerait presque envie d’y plonger. Vous pourriez penser que je vais un peu vite en besogne, et que mes propos sont un brin exagérés. Et pas du tout, Virtua Fighter 5 est juste le plus beau jeu du moment. Rien que ça. Virtua Fighter 5 est le premier ambassadeur de choix de la baston 3D sur Xbox 361. Mais je sais que vous ne vous contenterez pas de graphismes alléchants, mais heureusement ce hit propose de nombreux autres atouts.

Car au final, comment vous convaincre que Virtua Fighter 5 est juste le meilleur jeu de baston 3D du moment ? Certes, je conçois que le prix de la console peut en dissuader quelques uns, mais lorsque votre achat sera effectué, vous saurez au moins que ce titre mérite de figurer dans votre ludothèque au plus vite. Les graphismes sont beaux, ça on l’a dit, mais la maniabilité est aussi aux petits ognons. Mais toujours aussi technique. Si rester de longues heures devant votre écran pour appréhender les différentes combos de chaque personnage jusqu’à trouver celui qui vous convient le mieux n’est pas votre tasse de thé, je vous conseille vivement d’aller voir du côté de Tekken ou Soul Calibur. Sega n’a donc pas changé sa ligne de conduite pour son dernier rejeton, et a su rester fidèle à la tradition de profondeur de la série. Débutants, vous voilà donc avertis : Virtua Fighter 5 n’est clairement pas adapté aux joueurs lambda.

Quelques surprises

Plutôt léger ce test, vous ne trouvez pas ? Mais dans le cas de Virtua Fighter 5, il faudrait inventer de nouveaux mots, ou utiliser de pompeux adjectifs. Restons simples : ce jeu est une pure bombe. Oui, le mit est lâché, et Sega a remporté une nouvelle fois le pari de proposer un jeu à la fois beau et technique. Pour chercher la petite bête, on pourrait toujours lui reprocher un léger manque de nouveauté. Le jeu reprend en effet ce qui avait fait le succès des précédents volets. Néanmoins, pour se faire pardonner, les développeurs ont encore enrichi le gameplay avec de nouvelles attaques, auxquelles viennent s'ajouter les anciennes, retravaillées pour notre plus grand plaisir. Même les habitués auront quelques surprises en voulant utiliser leurs combos fétiches...

Merci le online

Que dire d'autre ? La Xbox 360 détient encore un nouveau hit pour les joueurs, aprés une semi-exclusivité PlayStation 3, quelques mois seulement on suffit pour proposer une meilleure version que sur PS3. C'est toujours aussi magnifique, pour l'occasion c'est même améliorer graphiquement. N'oublions le online qui permet de s'affronter en ligne qui change tout, qui constitue un grand atout.