Remuez vous, bande de mollusques !

Chaque année, Football Manager est attendu par tous les accros au football, plus précisément à son univers de coaching, management et médiatique... En gros, les lecteurs assidus de France Football aiment. Et chaque année, on sait ce que l'on va retrouver, un peu comme pour PES mais malgré l'excitation est grande... Seulement, PES a déçu car peu de risques ont été pris. Et chez FM 08 ?

Des ajouts peu évidents

Il est toujours très difficile de donner un article sur Football Manager. Car d'un côté, il faudrait un dossier de x pages qui endormirait tout le monde (y a qu'à lire le manuel du jeu hein) mais d'un autre côté depuis Football Manager 2006 (car le 2005 avait foutu une jolie claque), on a eu qu'une suite d'ajouts mineurs, certes parfois cruciaux mais "mineurs" quand même. Et donc, on ne peut point se répéter chaque année. Et ce FM 2008 continue sur cette voie... Chose qui commence quelque peu à agacer.

Quand on regarde l'évolution de Sports Interactive, on commence à voir qu'ils jugent leur gameplay "parfait". Parfait car en aucun cas, il est modifié, voir amélioré au coeur du système. On a l'impression d'avoir le gameplay puis les "à côtés" qui garnissent le jeu d'un enrobage immersif et prenant. Et celui-ci reste sur cette voie. On ne dit pas que le gameplay est à changer car non, il est toujours aussi bon, mais ça commence à sentir le peu de prises de risques et de tentatives de renouvèlement (plus d'options dans les tactiques par exemple ou dans les ordres).
Du coup, l'impression global qui ressurgi, c'est l'impression d'être pris pour un con... Et malgré les qualités inhérentes à la série, c'est assez douteux comme pratique.

Dans ce volet, donc, les ajouts se situent surtout dans les politiques des clubs. Dès le départ, nous avons une nouveauté très intéressante, c'est de pouvoir vous fixer vous-même vos ambitions. Soit, vous la jouer "petit bras" et vous jouez le minimum imposé par votre club, soit vous avez les "yeux plus gros que le ventre" et vous tapez carrément la victoire du championnat. Et il va évidemment en découler plusieurs choses : déjà le budget transfert se modifiera en conséquence, tout comme la masse salarial. Mais, les dirigeants seront plus ou moins durs envers vos résultats of course... Tout comme la confiance des supporters. Car la confiance est un maître-mot dans cette cuvée 2008. La confiance des dirigeants est déjà plus détaillée, divisée en plusieurs chapitres comme "Compétitions, matchs, finances, transferts" avec pour chacune une barre de contentement et un p'tit message perso. Nouveauté, vous avez un porte-parole des supporters désormais qui jugent la qualité de chacun des matchs, vos transferts et la forme des joueurs. Il va s'en dire qu'il est important d'avoir la confiance des supporters, ne serait-ce que pour le moral...
Mais c'est intéressant car comme dans la vie réelle, les supporters peuvent être complètement à côté de leurs groles et juger mauvais certains joueurs qui ne le sont pas (j'ai eu l'expérience évidemment, avec un joueur jugé mauvais mais qui se révèle finalement être le meilleur attaquant de l'équipe...). Donc comme quoi, personne n'est parfait et surtout pas les supporters... D'ailleurs sans avoir eu l'expérience, on peut facilement penser que les fans sont hypocrites lorsque vous êtes en difficulté... Idem pour les dirigeants, ça va de soi...

Incohérences


Comme vous le voyez, cette article va pointer des détails du jeu car il est inutile d'en re-préciser la qualité globale... (si vous en avez besoin, alors lisez ceci ou même ceci).
Du coup, il est apparu que les finances des clubs étaient encore plus importants qu'auparavant... Mais aussi frustrant. Précisons aussi que certains points peuvent être foireux car chaque partie étant unique, vous n'avez peut être pu ces points négatifs. Il y a souvent une énorme incohérence entre l'autorisation budgétaire et les possibilités de club... Ainsi, même en gérant comme un boss votre masse salariale (car c'est le piège le plus courant, c'est de zapper ce détail au moment des contrats), votre club pourra être en faillite... Ca craint un peu beaucoup car, soit vous essayez de gérer ça mais il faut de l'argent donc à part vendre des joueurs ou gagner des titres (en fin de saison), c'est assez dur... Soit vous avez du bol et le club est "racheté", soit vous en avez pas et on vous vire tous vos meilleurs joueurs pour pas un rond... C'est à ce moment là qu'on aimerait que le financement des mafieux soit présent...

Nous avons aussi des incohérences au niveaux des stats et des rendus sur le terrain... Curieusement, vos attaquants ont beaux être excellents (genre 18 finition/17 anticipation, etc), pour une raison encore floue, vous allez rater beaucoup d'occasions alors qu'à l'inverse, une équipe moins bonne sur le papier va les mettre au fond sans problème... Alors, évidemment, un match se joue sur le terrain et non sur le papier mais quand ce genre de choses arrivent presque systématiquement et qu'il faut pousser comme un âne pour faire une statistique du genre 18 tirs > 2 buts... Ca peut en irriter plus d'un... Et c'est surtout assez ridicule.
Un peu comme certains matchs à l'écart assez étonnant, excédant les 5 buts sans problème... Hé les gars, vous suivez la L1 ? Oui oui les matchs où un simple 2-0 est incroyable et se produit une fois tous les 36 du mois... (Ah oui, expérience de L1, car en Ligua, c'est encore pire... Mais c'est normal le niveau est tout simplement énorme).
D'ailleurs en parlant de niveaux de championnat, une question me reste personnellement dans le coin de la tête. Y a t-il un énorme décalage au niveau des statistiques ? Car bon, si on aurait juger que sur la L1, cette question ne se serait pas réellement poser. Prenons la Ligua. Ok, le championnat espagnol est extrêmement relevé mais bon quand 99% des équipes sont des gros oufs avec des 17 sur 20 partout minimum, ça fait un peu peur... D'un côté, le sentiment de niveau supérieur est très présent et c'est donc réaliste. D'un autre côté, on a le sentiment que les stats sont rehaussées... Chacun y verra de son propre avis...

Aux chiottes l'arbitre !

Aaaah l'arbitrage... L'élément le plus bancal du football... Mais aussi de FM 08. On a un gros problème de ce côté pour le volet. La chose la plus flagrante et incontestable, c'est un problème au niveau de la règle du hors-jeu. Et pour une raison inconnu, tout le monde fait chier en étant indécis sur cette règle et du coup, les arbitres ne sont même pas d'accords en vrai...
Pour FM, ce n'est pas réellement pareil. Théoriquement, il y a hors-jeu quand le récepteur de la passe est devant la ligne des défenseurs quand le ballon quitte le pied du donneur. Point. Depuis quand ? Allez les années 2000, on a décidé que la règle n'était pas claire et que maintenant c'est le joueur qui fait partie de l'action qui compte... Mais qui est l'acteur dans la séquence de jeu là ? Le type qui est devant et qui n'a même pas touché la balle ? Le type qui a repris le balle après le tir de son co-équipier non hors-jeu (en prenant en compte que la finalité d'une action c'est le tir au but) ?
Bref, cette incohérence réelle a fait de FM 08, un arbitrage à chier avec des incohérences du Hors-jeu scandaleuses et pénalisantes, surtout pour votre équipe (sisi c'est vrai) !
Et à l'instar du réel, la fédération arbitrale va jouer les offusqués et défendre ses arbitres. De plus, vous pouvez vérifier les actions à chaque fois au ralenti. Et quand vous avez raison, rien n'est fait, juste la sourdine.

Autre chose débile : la règle de l'avantage n'existe pas dans FM 08... Inutile d'en dire l'avantage tant vous avez conscience que vous perdez beaucoup d'occasions à cause de ceci.

Ensuite, un petit truc invérifiable à 100%, c'est le nombre de buts refusés (et pas seulement pour hors-jeu) mais pour "faute"... Chose qu'on ne peut du tout vérifier puisque la seule représentation formelle des matchs est un plan vu de dessus de vos joueurs représentés par des ronds... Il y a donc surement quelque chose à faire pour le prochain épisode là.

THE bug tactique

Ca a de suite alerter tous les joueurs (car comme vous le voyez, cette article a du retard mais il faut jouer longtemps pour bien analyser ce soft). Considéré comme un bug par la majorité, vos joueurs ne savent pas faire de pressing... Pourtant l'option y est présente hein et vous avez beau régler au maximum l'intensité du pressing, vos joueurs seront là à attendre la balle comme des glands... Et évidemment, ça donne des buts, beaucoup de buts adverses... Et puis, s'il n'y a pas de pressing il y a aussi peu de chances de chopper la balle et construire... Heureusement, en attendant le patch (la bêta est sortie mais attendez le patch final, même si cette version actuelle semble corriger ce défaut). Il n'empêche que lorsque vous achetez le jeu... Il est buggé. Et PC, Mac ou autre, on s'en tape, le jeu n'est pas réellement terminé, ce qui est un gage de manque de rigueur et d'investissement dans ce nouveau volet.

Bon heuuu y a du bon quand même ?


Bien sûr qu'il y a du bon. L'ossature du jeu est toujours excellente, précise et prenante mais il vaut mieux pointer les modifications pour ce genre de jeu...
En plus du gameplay indémodable, on peut remarquer que le graphisme du jeu a encore changé. Avec plus de raccourcis en guise d'icône pour plus de rapidité pour les nouveaux venus, on a aussi une meilleure hiérarchisation des boutons et des évènements pour nous permettre d'avancer avec fluidité et pas en cherchant "merde il est où le bouton pour changer ma tactique là?".

Les développeurs ont aussi pensé aux nouveaux venus avec l'ajout d'un réel didacticiel présent le long de la partie jusqu'à ce que le joueur décide de jouer sans. C'est une excellente approche ludique qui permet de ré-ouvrir un peu le jeu sans pour autant le rendre facile (ce que tout le monde fait , de nos jours).
Bon point donc.

Comme on est en France (enfin majoritairement), nous serons spécialement réjouis de voir que la licence de Ligue 1 est apparue. Nous avons donc les écussons et réelles maillots des joueurs et non un substitut colorimétrique. Tout ça avec l'ajout de la Ligua, de la "division 2 et moins" de l'Angleterre, du championnat américain et japonnais. Mettons de côté le jeu et il est amusant de voir que la Ligue 1 a décidé de "se vendre" auprès des éditeurs de jeu vidéo (PES y a eu droit aussi cette année). Il serait curieux et amusant de voir comment ces millions vont être utilisés au profit de la qualité médiocre de notre championnat... Ahem.

Football Manager 2008 ne va certainement pas lâcher son statut de référence de management footbalistique... Il prouve encore avec brio qu'il est le patron. Mais un laxisme certain des développeurs et une certaine avarice en terme de nouveautés peut commencer à sérieusement échauffer les esprits, même les plus fidèles... Il va falloir retrousser ses manches pour proposer un poids plus important de possibilités et surtout ne pas avoir un jeu buggé au moment de la vente... Juste histoire de ne pas dégouter les gens quoi...