Par les créateurs de Hitman

Produit par les créateurs de la série Hitman, (c'était facile, c'est écrit en titre), très vite ça ne pouvait qu'attiser ma curiosité. Nous allons commencer avec Lynch, un tranquille père de famille américain, à priori sans histoires. Sauf qu'il y a comme un petit problème, il voit des hallucinations très délirantes..., non mais faut juste ne pas trop le stresser, c'est normal que parfois il veuille vous étrangler, sous prétexte que c'est une voix dans la tête qui lui ordonne de le faire. Bon c'est vrai que a la longue, ça devient très vite gênant, quelques cachets et le tour est joué. L'air de rien, il arrive à se positionner depuis un certain nombres d'années, jusqu'au jour où sa femme est retrouvée morte assassiné. Le problème, en plus de ce drame. C'est que Lynch ne se souvient de rien, louche pour la police qui n'a pas d'autres suspects, la justice américaine étant ce qu'elle est, c'est radicale pour Lynch ; la peine de mort. Quant qu'a Kane, par contre, n'a rien de psychotique, c'est au contraire une personne toujours confiant en lui, calme et consciencieux... Son métier est tout simple, il résout tous vos problèmes. Il a des contacts un peu partout, et il est d'une personnalité sans scrupules lorsque il est question de réussir dans sa profession. Suite a un drame familial, il s'est totalement coupé des sentiments vers l'humain et du monde qui l'entoure. Agissant sous la protection d'une agence très puissante, au-dessus même de la loi, c'est devenu un véritable mercenaire

Hommage à Heat

Après de longues années d'expériences, Kane se prépare à une belle retraite... Jusqu'à son dernier contrat, qui a très mal tourné. Depuis Kane a disparu ainsi qu'un mystérieux butin, dont ce qu'il contenait précisément est à découvrir en y jouant. Toutefois, la valeur semble assez importante pour finir arrêté à son tour par la police Américaine. Lui aussi condamné à mort du fait de ses précédents contrats. C'est en prison qu'il fait connaissance avec Lynch. Ils ne resteront pas très longtemps, des anciens collègues de Kane organisent son évasion, mais pas forcement pour le libérer... ! C'est un peu prés tout ce qu'il y avait a dire sur les destins tragiques de chacun. Grosse production sorti il y a quelques jours sur PC, PlayStation 3 et Xbox 360. C'est d'ailleurs avec cette dernière qui nous a servis pour le tester. Pas de craintes, les trois versions sont identiques. Kane & Lynch c'est en fait un jeu façon shoot à la troisième personne, avec une certaine atmosphère très noir, au moins voici un jeu née sans concessions. Nous sommes bien loin des clichés du genre, incarnée un beau personnage tout musclé, on retrouve à la place Kane et Lynch, deux ordures bien sinistres, au physique très "gangster". Pourquoi de tels personnages ? Tout simplement du fait qu'il est davantage plus crédible ainsi.

D'un point de vue artistique, c'est un jeu proche de la série Hitman, avec des nombreuses références au film culte de Micheal Mann, Heat. Le gameplay, comme déjà dit. Ressemble à un shoot. Capables d'exploiter les décors pour se mettre à couvert, en deux clics nous voilà dans le bain de l'action. Vous jouez Kane, en tirant vous couvrez en fait Lynch, qui grâce à vous peu se diriger à travers les divers tirs croisées. Des hommes vous accompagnent, toutefois ils ne sont pas à vos ordres ! Leur loyauté est d'ailleurs a mettre en doute... Pouvez-vous, faire confiance à des gangsters ? Lynch également peut parfois basculer vers la folie, pourtant vous avez besoin de lui ! Faut dire que depuis sa sortie de prison, il ne se soigne plus, presque à chaque partie il s'approche dangereusement vers la folie la plus totale. En fait, c'est un jeu durant lequel vos coéquipiers ne sont pas toujours des personnes sur qui compter, et que votre seul "presque" ami, est un halluciné qui a des visions. Une bonne partie ce sont surtout des cinématiques, ainsi que beaucoup de séquences de dialogues. Durant les discussions, vous pouvez déplacer la caméra autour d'eux, pour donner l'impression d'être dans un film. Vous noterez de la profondeur de champ qui est très impressionnante, ou bien encore des modélisations des visages, (incroyable), parmi les plus réalistes que j'ai pu voir.

En attendant Gta IV ?

Avec un Gta IV que tout le monde le sait reporté à 2008, cette fin d'année manquait un peu de ce genres de titres : avec Kane et Lynch, c'est un bon moyen de se la raconter criminel avec des bonnes méthodes expéditives. IO Interactive à sorti les armes pour du vrai tir, opposant braqueurs face à l'ordre public. Un style visuel qui fait référence au cinéma de gangsters, avec son esthétisme froide et ensanglanté. Le professionnalisme des personnes, est à glacer la sang (achevant les blessés au sol) ! Durant les fusillades, très peu de musiques qui pourraient accompagner l'action, mais remplacer avec les bruits de détonations qui résonnent au milieu des voitures en flammes et des passants qui courent dans tous les sens. Kane & Lynch ne s'arrêtent pas à des ressemblances cinématographiques, s'éloignant du schéma "jeu vidéo", point de cinématiques d'intro pour illustré ce qui vous attend, encore moins d'objectif secondaire, ou de bonus à récupérer. L'ambition est de faire passer ce titre à quelque chose de plus important, sur ce point, c'est vraiment réussi. Pourtant déjà c'est un jeu très linéaire, c'est soit-disant voulu par les développeurs. Excepté sa principale source qu'est faite en lien avec le cinéma, le reste est une sorte d'hybride qui sert la soupe pour des avides d'intéractivité, le tout baignant pour sauver un peu le coup dans du très bon polar. La séquence sur la longue échappé sur le boulevard de Toky, est une vrai réussite et bien sûr un hommage au film de Michael Mann. Outre cela, reste l'intérêt de chercher la meilleure manière d'appréhender la suite de la route, d'autant que ce n'est pas facile de traverser avec des embuscades à tous les coins de rue. Vu la grandeur des décors, je reste étonné de constater que les rues ne soient pas mieux utilisés, des murs invisibles bloquent pas mal d'accès. Sur de la next-gen, c'est limité pitié.


Finalement malgré que les itinéraires soient toujours les mêmes, dans l'ensemble le jeu tient presque la route. On surveille le partenaire, et ce n'est pas toujours évident, d'autant plus que le jeu est assez difficile, ce qui parfois énerve très vite. Il y a comme un sentiment de jouer avec un jeu inachevé, désolé mais c'est quoi ce visuel qui fait le déshonneur de cette console (et de la PS3 et PC aussi), textures très pauvres aux designs sans aucun dynamismes. Pour comparaison, on se croirait revenu aux premiers jeux sortis sur PlayStation 2. Je pourrais aussi vous parler longuement de la jouabilité hasardeuse et très imprécise, un peu curieux qu'ont ne puisse pas viser correctement, tandis que la cible est juste devant. Hmm la tremblante qui gagne les persos ou je me trompe ? la Des bugs qui ralentissent l'action, de l'IA adverse à mourir de rire. Je crois bien qu'a vouloir en faire trop, ils ne sont parvenus à rien. N'oublions pas non plus que si cela ne suffisait pas, de la durée de vie ridicule avec environ 5-6H de jeu... Le temps d'acheter un café, que déjà vous voilà à la fin. Preuve que si il en fallait une, que ce jeu est vite achevé pour finir dans votre sapin. Reste les cinématiques qui sont vraiment superbes, mais que bien évidement, ne constituent pas d'un intérêt majeur. La prochaine fois, ça serais bien de penser à optimiser le gameplay.