La bouffée d'air de cette "next-gen"

Uncharted était très attendu de la populace mais uniquement à à peine un mois de sa sortie puisque Heavenly Sword et Lair n'ont pas convaincu tout le monde. Drake's Fortune a subi une promo très discrète et c'est peut être ce côté mystérieux qui a fait qu'enfin une grosse partie des joueurs se soit intéressé à ce titre pourtant potentiellement intéressant dès son annonce.
Et pour cause, Naughty Dog a vécu deux générations de consoles Playstation avec brio, il fallait continuer sur leur lancée avec une nouvelle création. Mais cette fois, sans le génie de Jason Rubbin, parti de l'équipe... Alors ? Naughty Dog a préservé sa vision du jeu vidéo ? Sachez de suite qu'il faudra vite appeler le Père Noël à la fin de cet article.


Le retour de l'aventure

Uncharted, c'est l'histoire d'un type qui recherche un trésor très convoité et légendaire que son aïeul a cherché toute sa vie... Il est temps pour Drake de partir à cette conquête de l'El Dorado grâce aux nombreux indices dont il a hérité.
Uncharted est tout simplement un jeu d'Aventure et notez le "A majuscule". Reprenant les codes des films du genre "chasse au trésor" des années 70-80 pour les réorchestrer dans notre temps, Uncharted nous propose finalement de vivre une histoire, un jeu dont il est resté longtemps silencieux dans un milieu vidéoludique d'action qui ne parle que de frags, guerre et autres violences contemporaines.

Drake's Fortune est muni d'une ambiance particulière due à la réutilisation de codes cinématographiques du genre aventure qui peuvent à tout moment flancher dans le kitsh mais parviennent néanmoins à être maîtrisés pour nous offrir un cocktail cohérent d'action, d'exploration et d'humour (et encore un truc mais ce serait spoiler). Accompagné d'une journaliste têtue et d'un vieux pote joueur, Drake va s'embarquer sur une île du Panama à la recherche du fameux trésor "El Dorado" mais hélas une bande de pirates y est aussi et ne mènera pas la belle vie à notre groupe... Tout naturellement, l'aventure tourne à la course, à la traque avec quelques prises de têtes qui n'arrangeront rien.
Le rythme du soft va à 100 à l'heure, dès le départ vous serez pourchassé alors le coup du "Uncharted, c'est Tomb Raider en mâle" ça vaut pas un rond comme définition.

Shoot'em all !

Le gameplay de Uncharted pourra surement en décevoir plus d'un. Il s'agit surtout d'un jeu de tire à al troisième personne. Drake sera donc assailli de partout et devra dégommer tous les ennemis à l'écran planqué derrière quelques obstacles plus ou moins solides. Très classique, vous vous planquez, tirez, planquez, tirez, bref un TPS quoi. Seulement à l'inverse des jeux de gros boeuf, Drake n'a rien d'une machine de guerre dopé comme buffle et devra se démerder un équipement en petite quantité. Une arme de poing, une arme lourde, quelques grenades et basta.

Pris au dépourvu notre héros doit donc faire avec ce qu'il a et devra donc récupérer les armes de ses ennemis pour avancer car les munitions ne sont très prolifiques et s'usent beaucoup. La différence avec les autres jeux de shoot de ce genre, c'est que Uncharted n'est pas un soft dit "sérieux" contrairement à Kane & Lynch par exemple, le dernier TPS que l'on a testé. Et à l'instar de son ambiance 80's, Uncharted reprend des mécaniques de jeu quelque peu passés mais surtout nostalgiques avec des assaillants très résistants, au dessus de la normal qui vous obligent à défourailler à fond la caisse, ou avec un peu de bol mettre un headshot.

Mine de rien, le soft parait ultra basique (ce n'est qu'un jeu de shoot) mais il est bien plus subtil qu'il n'y parait car il associe un contexte réaliste avec peu de munitions, peu d'armes équipés et une bonne gestion des dégâts locaux tout en guardant un petit côté irréaliste en s'autorisant des ennemis humains nécessitant parfois pas loin d'un chargeur d'une mitraillette... Et ce côté irréaliste et "difficile" rappelle ces vieux jeux des 80's-90's où on devait se les finir en recommençant sans arrêt les séquences... Uncharted c'est un peu pareil, mais dans une moindre mesure tout de même. Les ennemis arrivent par dizaine et arrivent à vous faire déloger de votre abri à l'aide de grenades, de tirs de plus en plus précis ou des rafales de plus en plus insistantes et c'est à vous de vous acharner et de survivre là dedans...
Car Drake, ce n'est pas non plus le soldat à deux balles surentrainé avec son armure qui encaisse... L'homme est aussi fragile que vous et moi et une balle en pleine tête c'en est fini, une grenade, idem et quelques tirs suffirent à vous faire trépasser... Heureusement, notre héros arrive à reprendre ses esprits après s'être mis à couvert quelques secondes, même si parfois ce n'est toujours pas assez. Il faut donc être assez hargneux pour survivre aux balles et mine de rien, il arrive un moment où les séquences sont plus que chaudes, voir énervantes mais il est devient rare qu'un jeu nous amène à tester nos nerfs... Les derniers en date, on pourra nommer sans vergogne Ninja Gaiden Sigma et peut être la dernière mission de Kane & Lynch (décidemment il a marqué lui)...

Ceci dit, Uncharted a un équilibre quasi parfait... En effet, le jeu est muni de nombreux checkpoints qui permettent de ne pas devoir se refaire des séquences trop longues afin de ne pas perdre l'intensité des fusillades mais surtout le plaisir à gérer l'adversaire. Intensité... Le jeu est très intense, les shoot le sont même si parfois on se surprendra à être un peu exaspéré par l'arrivée d'une horde ennemi juste après avoir pris trois plombes pour en finir avec la précédente... Ceci dit, Drake se devant être souvent mobile et bourré de réflexes pour viser, tirer mais aussi récupérer des munitions, rappelons-le. Le jeu est donc toujours en mouvement quoiqu'on dise, vous ne vous surprendrait jamais (ou alors rarement) à rester dans votre coin à attendre comme un péteux à éliminer tout le monde sans le moindre bobo. Pour le coup, c'est un bon choix, c'est dynamique, prenant, fluide, bref, c'est "fun" à jouer, tout simplement.

Une avancée sans encombres

Que serait un chasseur de trésor sans énigmes, sans escalades suicidaires et finalement quelques courses-poursuites ? Uncharted reprend les clichés du genre, on vous l'a dit et vous n'échapperez pas tout ça en haut (sans entrer dans les détails) et tout ça s'incruste avec un naturel assez surprenant... Donc tout ça s'incruste entre les nombreuses phases de shoot avec quelques énigmes que l'on peut comprendre avec le carnet de l'aïeul de Drake (rappelant Indiana Jones et la Dernière Croisade), jamais bien compliqués, elles permettent néanmoins de couper ce rythme effréné et de reprendre notre souffle tout en gardant ce petit côté naïf à retourner des symboles pour les faire correspondent ou à découvrir des planques secrètes...

Les phases de plate-formes de Uncharted s'inscrivent dans la continuité de Prince of Persia avec beaucoup d'escalades semi-automatiques (le perso saute et tombe toujours ou presque au rebord) et s'ils ne sont pas bien compliqués (là encore) elles permettent de jouir du décors immense que nous ont concocté Naughty Dog. Lors de ces séquences, la caméra nous amène toujours à des vues vertigineuses du plus bel effet nous mettant alors sous pression lors de nos acrobaties.
Pour compléter un peu ces séquences, Naughty Dog a utilisé la Sixaxis à quelques endroits clés pour dynamiser un peu les habitudes des joueurs renforçant alors que malgré les apparences de "déjà-vu", le joueur ne joue pas de la même façon et arrive à s'amuser comme si le shoot à la troisième personne ou la plate-forme classique n'avait pas encore finit de nous amuser.
Bref, à plusieurs moment, notre héros devra jouer à l'équilibriste et c'est en inclinant le pad que vous pourrez avancer tout tranquillement. C'est simple mais c'est un petit "plus" qui nous fait rentrer dans le jeu. De la même façon, en inclinant le pad vers vous lorsque Drake esta ccroché à une parois, vous pourrez le faire sauter dans sa direction opposé, vous pouvez le faire au joystick mais la sixaxis permet de gagner du temps et finalement de précision histoire de ne pas s'emmêler les pinceaux à cause des vues en 3/4.

Enfin, le trajet des grenades se fait aussi en inclinant la manette et se fait d'une manière plutôt précise... Elle permet aussi de jouer sur les risques à prendre lorsque vous vous exposez à lancer votre grenade, tout comme vous prenez des risques pour vous battre au corps à corps et ses coups sortant difficilement mais rapportant plus de munitions... Il faut avoir les yeux partout et jongler attaque-défense pour vous en sortir, déroulement plus subtil qu'un simple shoot, finalement.

La jouabilité est, en plus globalement excellente et surtout intuitive, même si on pourra quelque peu pester de temps en temps lorsque Drake veut se plaquer contre un mur en pressant "rond" mais hélas se gourre de mur et se fait canarder... Chose qui arrive surtout dans la fin du jeu où les tirs sont plus présents que jamais. Mais dans l'ensemble, tout répond parfaitement, la visée est pile bonne (au pire vous ajustez dans les options), les sauts bien que paraissant lourds répondent bien et étant facilité par cet espèce de semi-autoatisme depuis les Sables du Temps, pas grand chose à signaler. Il faut noter que le jeu est superbement optimisé avec zero chute de framerate, de ralentissements, de bugs, de blems de caméras, et encore moins d'aliasing... Bref, du tout bon.

Une Aventure en Or


Uncharted jouit aussi du fait qu'il est l'un des plus beaux jeux actuellement sur le marché (on va pas se la jouer gamin en disant qu'il est le plus beau de la console ou même du reste tant c'est futile et visuellement invérifiable) mais en tout cas, la jungle équatoriale respire la verdure, l'humidité, le soleil qui tape de tout partout tout ça grâce à gros travail de lumière et d'effets d'eau, ainsi qu'un travail de la focal de la caméra. Notons une excellente profondeur de champs tout en conservant un temps d'affichage au top. Il est aussi bien de voir que Naughty Dog, malgré leur passage de jeu plus "mature" que les Crash ou Jak, ne sont pas senti obligé d'être réaliste... Les perso gardent un petit côté cartoon vraiment intéressant mais surtout unique, loin de la suprématie d'un certain célèbre moteur graphique et permet alors de s'autoriser quelques exagérations avec une forte verdure, de fortes expressions faciales ou des animations plus amples, plus élancés comme un cartoon, mais tout en se mariant excellemment bien avec le traité graphique et technique réaliste...
C'est tout simplement une réussite parfaite pour une mise en scène tout aussi explosive !

On en a parlé un peu au début mais la puissance de ce Uncharted et de réussir à revisiter des vieux codes du film d'aventures sans tomber dans du n'importe quoi comme La Momie ou récemment Bienvenue dans la Jungle... Non, Naughty Dog prouve qu'il sait être subtil malgré son passé marsupial et maîtrise totalement son sujet en nous dévoilant une histoire fort bien narré, entrainante et réussissant à maîtriser leur enthousiasme apparent à vivre cette folle escapade grâce à un équilibre certain entre jeu, cinématiques et flot de rebondissements...
Par ailleurs, le soft jouit d'une bonne son exemplaire avec des thèmes musicaux enivrant et exotiques et un doublage frôlant la perfection pour donner de la personalité à nos persos... Drake est évidemment le mieux réussi et nous donne à voir un héros presque "mr. tout le monde" mais surtout hyper détendu et cool ayant toujours la petite réplique qui fait mouche jusqu'à même provoquer le rire dans une action pas réellement drôle... Préférez la version originale qui a un vocabulaire plus fleuri, là où le doublage français a préféré aller à l'essentiel, malgré un bon choix de voix similaires aux américains.

Malgré le fait qu'Uncharted ait un seul vrai défaut qui est de proposer trop de shoot au détriment de l'exploration provoquant alors une certaine répétition mais surtout un jeu finalement dirigiste, il reste un exemple de gameplay excellemment bien balancé... C'est à dire qu'en soit, il parait ne rien inventer mais il le maîtrise en jouant sur le rythme de narration du soft en altérant fort bien les différentes séquences de shoot, plate-formes, énigmes, courses-poursuites et cinématiques au point que le gros plaisir de jeu et d'avancé est intact du début à la fin... C'est aussi pour ça que les petites 8 heures passent vite... Mais, cette apparante courte durée de vie n'en est pas vraiment une si on se remet dans le contexte... Comme la majorité des derniers jeux SCE, le but est de réussir à nous faire vivre une histoire tout en jouant ou jouer tout en vivant une histoire, une expérience... Uncharted n'est pas un TPS vulgaire... C'est une histoire dont vous êtes le héros... Ca parait si simple à dire et à faire mais c'est un enthousiasme qui disparaît de plus en plus... Avec Uncharted, vous vivez une aventure palpitante avec un cocktail comme on en fait plus bourré d'action mais aussi d'humour, d'aventure et de secrets...
Uncharted est un jeu qui rappelle que les bons vieux jeux d'aventure peuvent toujours être d'actualité que ce soit au niveau de la mise en scène 80's ou du gameplay mélangeant la difficulté légendaire des vieux jeux Nes-Snes saupoudré de contemporainéité qui nous prouve par a+b que l'Aventure qui nous émerveillait enfant existe toujours... Il faut juste quelqu'un qui sache rallumer la flamme... Naughty Dog l'a fait et c'est pas prêt de s'arrêter.