Logan fait de l'ombre à la PSP

L’année dernière, Syphon Filter : Dark Mirror avait forte impression sur PSP. Alors voir débouler une suite n’est donc en rien un étonnement. Gabriel Logan est reparti pour une nouvelle mission pour dézinguer encore plus de méchants terroristes. Ce coup-ci, parce que ces temps-ci c’est le mode, ils parlent arabes…

Gabriel Logan contre les vilains terroristes

Logan’s Shadow vous propulse une nouvelle fois dans la peau de l’agent Gabriel Logan. Notre archétype du héros américain aura ici fort à faire puisqu’il devra non seulement descendre le terroriste de service mais aussi découvrir si Lian Xing, sa partenaire de toujours, est bel et bien un agent double tout en gérant Cordell, un gratte-papier du gouvernement qui prendra un malin plaisir à lui mettre des bâtons dans les roues. Mais faut pas trop chercher « Gabe » qui va nous résoudre tout ça à coups de balles dans la tête. Encore une fois, tout comme Dark Mirror, on a un scénario très cliché mais assez mal mis en scène, si bien qu’on ne comprend pas toujours pourquoi notre héros fait telle ou telle chose.

De même, on aurait aimé des boss un peu plus charismatiques, avec une histoire un peu fouillée. Mais bon, vu qu'il est possible pour la plupart de les tuer en une seule balle (si si, je vous jure ! Bon, je ne vous dis pas comment histoire de pas gâcher le plaisir de certains...). M'enfin je suis peut-être trop influencé par Metal Gear Solid...

Une IA surdéveloppée

Les joueurs ayant fait en long et en large le prochain épisode ne seront nullement dépaysés par Logan’s Shadow. Encore une fois, les touches-symboles prennent le rôle du deuxième stick analogique et si cela peut paraître déroutant pour un non-initié, on s’y fait très vite et on se rend alors compte qu’on a affaire à une maniabilité très bien pensée. Cependant, on peut regretter qu’il n’y ait pas de réels ajouts au gameplay par rapport à Dark Mirror.

On a certes les phases sous-marines qui n’apportent certes pas grand chose mais ont au moins le mérite d’être jouables. Gabe est désormais aussi capable de faire des tirs aveugles pendant que l’on est caché mais si quelqu’un en a saisi la véritable utilité, qu’il me fasse signe. Je suis sérieux : si encore les ennemis se cachaient de peur de se prendre une balle perdue, je comprendrai l’intérêt stratégique mais non. M’enfin d’un côté, c’est la faute à l’IA surdéveloppée du titre : en effet, vos ennemis ont conscience d’être des personnages de jeux vidéo de toute façon destinés à mourir alors ils font le strict minimum pour vous donner un peu de challenge mais pas trop non plus pour chercher à survivre vu qu’ils savent que ça leur apporte rien. Hallucinant non ?

Cependant, ce n’est pas parce qu’on a pas de l’originalité qu’on a pas de la qualité. Dark Mirror était bon, Logan’s Shadow l’est aussi… ni meilleur ni moins bien…
Ah ! J’oubliais, on a des Quick Time Event aussi… Mais on les voit partout ceux là.

Et c’est sur ça que se termine le speedy-test de Logan’s Shadow… C’est triste mais malheureusement, il y a peu de choses à dire sur ce titre. Il est certes très bon et fait partie des achats que je vous conseillerai avec votre PSP, mais souffre de ne pas se démarquer de son aîné. Ca lui vaut quand même un point en moins car forcément, on est moins enthousiaste que la première fois…