God of war, LA révélation !

God of war ? Encore un jeu identique à toutes ces attractions du nouveau millénaire ? Et bien on pourrait le croire réellement quand on regarde la jaquette où de quelconques images sur le net. Par contre, après avoir pris la manette entre vos mains douces et délicates ( plus pour longtemps ), vous ne serez plus jamais le même ! C’est simple, depuis que j’y ai joué, je cours en hurlant « Je vais sauver Athènes » après n’importe quel chien qui ose approcher son museau trop près de moi…

Un peu d’histoire pour se mettre dans le bain !

Kratos était le plus jeune capitaine des armées spartiates. Pendant un rude combat, il vendit son âme à Arès en proposant ses loyaux services. Il dut servir les Dieux pendant 10 ans, tuant des milliers d’innocents qui osaient simplement bafouer la parole de ces divinités grèques, sans aucune pitié, sans aucune compassion, sans tristesse ! Depuis longtemps, des cauchemars le hantent sans cesse toutes les nuits. Il n’en peut plus. Il sort de son bateau pour trouver Athéna. La belle déesse lui confie qu’il n’a plus qu’un service à rendre aux dieux. Un seul. Arès est en train dévaster l’empire d’Athènes. Au nom de l’Olympe, vous devrez le tuer…Facile, non ?

Un joli parcours pourtant si difficile…

Qui croirait qu’un jeu d’action qui semble imiter ses prédécesseurs puisse encore atteindre les sentiers si infranchissables des jeux mythiques tels que Tomb Raider et autres. God of War, à première vue, semble imiter un Prince of Persia amélioré mais, je devrais arrêter de parler d’imitation et de nostalgie pour revenir enfin sur cette future icône du monde des jeux vidéos du type Action. GOW ( on l’appellera ainsi maintenant ) est une nouveauté extraordinairement produite à marquer d’une pierre blanche tellement il est riche en technologie. Sans rire, quand vous aurez appuyer sur la touche ON, vous ne lâcherez plus la manette de sitôt ! GOW est remplit de quelques énigmes attractives, de longs passages de shoot intenses avec des multitudes de monstres, de cinématographiques a vous couper le sifflet…Il y a également beaucoup de choses à faire comme des capacités à monter où encore des nouvelles attaques à apprendre. C’est sûrement un des jeux qui m’a le plus marqué depuis un sacré bout de temps tellement l’ambiance est magnifique. Je tire mon chapeau à Sony qui nous montre réellement que, malgré l’arrivé prochaine de la PSP et l’attente de la PS3, la Playstation 2 est loin d’être dépassée !

Des graphismes époustouflants !

La qualité des graphismes et la capacité a affiner les moindres détails est la chose qui m’a le plus surpris dans GOW. Rien que la carrure et les tracés de Kratos me laisse perplexe ( alors je vous dis pas quand on aperçoit les seins siliconées de deux jolies femmes dans son lit…). Les armures de vos adversaires et leurs corps sont énormément peaufinés ainsi que les paysages qui ne manquent pas de splendeur. Quand vous verrez le bateau de Kratos dans la mer déchaînée, les allures resplendissantes d’un désert et surtout, les fesses d’un titan au loin, vous serez vraiment au comble de votre joie. C’est là qu’on se dit : j’ai bien fait de prendre ce jeu ! Mais, pourquoi parler de graphismes en omettant les cinématographiques ? Surtout quand celle ci sont hors normes. Elles seront très souvent présentes, notamment quand vous rencontrerez Athéna, l’Oracle ou encore d’autres personnes. Je pense avoir entièrement saisi la chose…Oups, j’allais oublier le must ! Les nombreuses prises et combos variant selon les adversaires. Quand un ennemi est quasiment HS, une simple pression sur O vous emmènera dans un combat déchaîné pour finir la bête. C’est là que la passion se lit sur le visage !

Animation, bande-son, scénarisation…saucisson ?

Niveau scénario, on se place vraiment dans la peau de Kratos ( a tel point que l’autre jour , j’ai voulu draguer une fille en me présentant comme un Apollon grec. ) qui est un champion aimant les plaisirs charnels et autres gâteries. Il adore aussi la violence, ça tombe bien, nous aussi ( enfin dans les jeux vidéos je parle ) ! Le doublage américain au niveau de la bande-son est parfait et ne pose vraiment aucun problème au cours du jeu. Les mélodiessont vraiments excellents et les cris des monstres se marient parfaitement avec l’ambiance plutôt sinistre de GOW. Pour parler d’animation, quand je vous parlais plus haut des combos a la fin des monstres, je ne plaisantais pas. Pour être franc, on recherche sans cesse des monstres pour revoir ces combos encore et encore… c’est pour dire combien le jeu est prenant ! Il n’y a également aucun problème au point de vue des positions des caméras. Le plus gros problème de ce titre doit certainement être la durée de vie qui se limite à une dizaine d’heures grand max. Mais bon, personnellement, God of War est l’un de ces jeux que l’on recommence encore et encore sans jamais s’en lasser. Vous avez notamment quatre types de mode de difficultés ( Conseil : évitez la partie facile ! ). Bref, y’a de quoi s’amuser !

Gof of War est une nouvelle révélation point de vue action qui laissera, je pense, tout le monde perplexe. Ce jeu est vraiment bourré de qualité et même si comme tout jeu, il a ses défauts, ce n’est pas ça qui est reflété à l’écran. Alors si vous voulez, ruiner divers Centaures, Cerbères ou autres, n’hésitez vraiment pas à prendre ce jeu !