Le vrai retour du Prince

Cela fait maintenant 3 ans que la license Prince of Persia a été reprise par UbiSoft et est (re)devenu culte. Après un premier épisode qui abluffé tout le monde et un second episode plus gore, plus sombre et surtout moins magique et plaisant que le premier, le 3ème et dernier épisode de cette trilogie est arrivé, afin de terminer ces "sables du temps" en beauté...

Bienvenue à Babylon, un royaume de rêve...

Ce troisième volet suit directement le "Warrior Within", en effet, après avoir sauvé son propre destin et celui de Kaileena, le Prince rentre chez lui, victorieux du Dahaka. Il y retrouve son royaume à feu et à sang, bataille provoqué par le Vizir, qu'il n'as jamais rencontré, puisque les sables du temps detruit, le Prince n'a jamais été à Azon et tué le Vizir. Les sables du temps sont libérés quand le Vizir tue Kaileena, le temps d'avoir été exposé aux sables et de récuperer la dague, le Prince s'enfuit...

Voilà pour l'histoire. La première chose qui nous frappe et nous fais plaisir, c'est l'ambiance oriental qui avait fait le charme du premier volet qui est revenu. Avec des couleurs chatoyantes, jaunatres et ses lumières omniprésentes, le Prince est effectivement en Perse (ce qui etait remis en cause dans le 2 ). Même si concretement on ne repère pas les améliorations graphiques, on sent que les effets ont été multipliés afin de nous baigner totalement dans ce royaume de chaleur. Enfin, chaleur pour les les couleurs, car Babylon est entierement dirigé par les hommes du Vizir, torturant le peuple du Prince. D'ailleurs le design des Monstres ont été très bien travaillés et surtout renouvellés. Tout comme les personnages principaux, bourré d'ornements et d'effets de lumières les persos ont vraiment du charisme, même Farah a été nettement améliorer, desormais moins "lourde" que le premier volet.

Une vengeance faite de plusieurs manières

Babylon en cendres, le Prince recherche vengeance, bien que d'avoir tué le Dahaka il redevint lui-même, une partie de lui est resté rancunier et sombre. Cette partie est révélé avec les sables. Le "dark Prince" se réveille physiquement a des intervalles du plus en plus fréquents dans le jeu. Ainsi lorsque vous controllez la face caché du Prince, celui ci est beaucoup plus brutal sans pitié, ainsi que fougueur. Cela se traduit par un mode de combat moins athlétique, avec sa grande chaine comme arme secondaire, le dark prince detruit les monstres de sable beaucoup plus facilement, en contrepartie sa vie s'affaiblie et seul la récuperation de sable peut li en redonner. Cela influe sur votre façon de jouer devenant plus fonceur car pris par le temps, celà redonne vraiment a coup de fouet à la saga en ajoutant une deuxième façon de jouer par l'intermédiaire de ce Prince des sables. Qui plus est, celui ci n'a pas été ajouté juste pour le jeu, mais sa voix est omniprésent dans la tête du Prince le faisant glisser petit à petit dans le "coté obscur".

De ce fait le Prince lui est aussi plus fonceur, encore plus dynamique et "fauve" que les épisodes précédents. De nombreuses acrobaties lui ont été affublés, comme sauté sur appui des murs en diagonales, comme planté sa dague a certains endroits pour prendre appui, comme sauté en se tenant entre deux murs, et ceci avec la plus grande aisance qui soit. Le jeu est en effet plus fluide que le deuxième épisode, mois sacadé dans les mouvements. Rendant le jeu des plus agréables et non fait oublié les bugs du précédent volet. Moins nombreux dans ce volet, ils sont cependant présents, soit avec des caméras qui s'emballes contre certains affrontement, soit le prince ne veut pas s'accrocher, ces defauts sont minimes et n'interviennent que très rarement, mais ils sont présents, il ne faut pas alors etre surpris par ceci.

Plus jouissif, tu meurs...

Il n'y a pas que la dark Prince comme nouveauté de gameplay. En effet, une notion de discretion a été affublé a ce titre. Par l'intermédiare des "Instants Kill", aurement dit une manière de tué ces ennemis en toute rapidité et en timming parfait. En effet, si vous appuyé trop vite ou trop lent sur le bouton d'attaque, vous serez contre-attaqué et devoir vous battre comme "d'habitude". Ceci permet d'ajouter de nouvelles sensations aux jeu, plus fun, plus angoissant en quelquesorte, sans pour autant retiré l'ambiance original. A savoir que ces instants Kill seront rallongés selon certaines situations, comme tué de cette manière deux monstres en même temps, ou tué un Titan de cet manière. En effet des boss géants viendront vous barrer la route et une technique précise devra etre employé,principalement en utilisant le timming des" instants kill". Vous devrez aussi utilisez des chariots pour fuir rapidement. Ces courses de Chariots sont très spectaculaires vous devrez vous défaires de vos adversaires en les poussants vers les obstacles, ralentis spectaculaires assurés. Ces derniers sont toujours présents lors des scènes de combats mais en moins sanglant que le volet précédent. Ceci etant toujours aussi stylisé et fun. Cet épisode regorge de nouveauté qui mettront vos réflexes en éveil et ne feront qu'alimenter votre soif d'aventure et spectacle.

Il est clair que cet épisode est le meilleur de la serie. Plus fun, plus specatculaire, plus prenant, plus magique et euphorique. Reprenant l'ambiance du premier volet en y ajoutant le spectacle du second, le tout entouré d'élements novateurs et prenant relançant l'interet du jeu. POP 3 est un condensé de spectacle et de fun. Cela dit, comme tous les POP il est assez court, mais tellement bon qu'il se retermine facilement. Qui plus est, les bugs sont moins importants et la jouablité plus fluide, que demandez de plus ?