Atelier Iris : Eternel Mana

La 3d n’a pas encore remporté la victoire sur nos jeux d’antan, Koei nous le prouve une nouvelle fois avec un RPG à contre-courant, mais excellent !



Atelier Iris vous propose d’incarner un jeune alchimiste dans son voyage initiatique à travers le monde. Si sa réalisation en 3d isométrique nous renvoie à l’époque des Secret Of Mana et consort, son principe très original le démarque considérablement de la concurrence.
Vous évoluez classiquement entre villes et donjons à la recherche d’infos ou de mission à accomplir, mais l’originalité du titre réside dans le fait que le héros peut synthétiser de nombreux élément du décor. Il vous suffit par exemple de mettre un coup de baguette magique sur un buisson pour récolter du bois, sur une pierre pour obtenir de la roche, etc.

Tous ces éléments peuvent ensuite être fusionné entre eux par l’intermédiaire d’esprits élémentaires, les manas, afin de créer divers armes et objets magique à utiliser lors des combats.

Des compagnons de route

Au cour de votre périple à travers le monde vous croiserez de nombreux personnages. Certain se joignent à vous, d’autres ont besoin de vos talents d’alchimiste pour relancer leur activité. Ainsi, vous aiderez une boulangère à créer de nouvelles recettes ou une marchande à dessiner de nouveaux prototypes d’armes et d’équipements. Tous le objets ainsi créés peuvent à leur tour servir de composants pour d’autres création toujours plus évoluées. Ce système vous permet également de déclencher de petites quêtes optionnelles.


La réalisation technique est parfois limite, rien à dire sur les graphismes tous mignons et colorés, cela rappelle les meilleures productions de Squaresoft à l'époque des 16 bits. C'est l'animation qui gâche un peu le plaisir du jeu. Par exemple, la marche du héros est composé de trois étapes : pied droit, pied joint, pied gauche, puis pied joint... C'est plutôt moche à voir. Les phases de combat souffrent également du même défaut. Les musiques sont bien intégrées au jeu, douces pour les moments calmes, épiques pour les phases de combat. Les dialogues sont en anglais intégral, ce qui génera peut-être les plus jeunes joueurs. Un conseil : si vous avez quelques notions d'anglais, faîtes l'aventure avec un bon dictionnaire, vous ne le regretterez pas. D'autant plus qu'Eternal Mana possède des tutoriels vous expliquant de A à Z ses nombreuses possibilités.

Les personnages parlent de vive voix (en anglais ou en japonais, à choisir dans les options) lors des passages importants et, je trouve cela franchement réussi, les dialogues sont savoureux pour leur côté sérieux et drôle à la fois. Sérieux car il faut sauver le monde quand même, et drôle car, par exemple le héros de l'aventure ne cesse de se faire charrier par ses esprits Manas. Les cinématiques, mélange d'images de synthèse et de dessin animé, s'intègrent bien dans l'aventure et sont très réussies.


Si Atelier Iris ne paye pas de mine, il s’avère très original et diablement accrocheur. Doté d’un style graphique à part, il s’adresse à tous les fans de RPG pour qui modernité ne rime pas forcément avec 3d !!!