Namco Museum: 50th Anniversary

Joyeux anniversaire Namco ! Cinquante ans d’existence, ça se fête. Et pour marquer le coup, le géant japonais, nous offre une compile arcade, de ses premiers hits. Encore une vieille compile de gros pixels poussiéreux signé Namco ? Et oui encore une après Pac-Man collection et Namco Museum sorti en 2001…

Nostalgiiiiiieeee….

En jouant à fond la carte de la nostalgie, nous voilà repartis un quart de siècle en arrière. Au programme, que des grands classiques datant de 1980 à 1982: Pac-Man premier du nom (1980), Rally X (1980), Ms Pac-Man (1981), Dig- Dug (1982), et Galaga (1982). Bref, ceci nous ne rajeunit pas…

Cinq jeux ressortis de la poubelle…

Dans cette compilation, Namco nous propose de rejouer avec la mythique pizza, Pac-Man. Le but est simple, vous devez gober une multitude de Pac gomme tout en jouant à cache-cache avec les mythiques ghosts (Pinky (rose), blinky (rouge), Inky (bleu) et Clyde (jaune)). Mais au bout de 5 minutes, on commence à ressentir une certaine lassitude, car le jeu nous propose qu’un seul labyrinthe. Pour Ms Pac-Man, aucune amélioration sauf que la boule jaune a petit nœud rouge… Passons à Galaga. Ce jeu est un «ancêtre» du shoot’em up en scrolling vertical. On notera que le gameplay du soft est rigide, il a perdu en vitesse et en précision. Ce titre est donc dépassé. Dog-Dug est le lointain cousin de Mr Driller. Le but du jeu est simple, vous devez creuser le sol en utilisant une pompe pour faire disparaître les ennemis, jusqu’à plus soif…
Rally X est le seul titre inédit de la cartouche. Le soft vous propose de prendre le contrôle d’une voiture et d’attraper tous les drapeaux présents sur la MAP tout en évitant les autres véhicules et les rochers. Comme pour les autres softs, Rally X est amusant le temps d’une partie.

La compile

Certes, ces titres faisaient office de classiques il y a 20 ans. Mais aujourd’hui, ils sont dépassés. Ils ne distraient pas plus que quelques minutes. La réalisation graphique est fidèle aux versions originales, c’est-à-dire de bon gros pixels, la bande-son est composée de petits bruits basiques (blip-blip etc.) en MIDI.
Certes on peut parler d’émulation parfaite, avec la possibilité de changer la position de la vue dans certains jeux afin de respecter l’affichage vertical original. Malgré cela, on notera un manque dans cette compilation, c’est l’absence de sauvegarde, donc des HIGH-SCORES, le principal but de ses jeux et donc cette absence réduit le seul intérêt le la cartouche.

Pour conclure, avec son Arcade Museum, la firme japonaise aurait pu nous servir une meilleure compilation sur un plateau d’argent. Mais ce n’est pas le cas ici, ceci est dû au nombre de jeux proposés dont la majorité font déjà partie d’une des nombreuses compilations sortie il y a 5 ans. Du déjà vu en somme. Mais en plus, les programmeurs de Namco se sont contentés d'un simple copier/coller de ses fossiles vidéoludiques.
Et oui, Namco Arcade Museum 50th anniversary est donc un vieux plat surgelé mal cuit. Les dinosaures du jeu vidéo pourront trouver un minimum de jouissance dans cette compile, les autres peuvent d'ores et déjà repenser au présent….