Le vrai retour de miss Croft !

2003, Lara Croft la plus célèbre des aventurières fait son débarquement sur 128 bits avec l'Ange des Ténèbres. Cet épisode est le sixième de la saga Tomb Raider et se devait de redonner vie à la série qui commençait sérieusement à s'essouffler. Malheureusement pour les fans de Lara il n'en fut rien, la révolution espérée n'était pas pour tout de suite et l'ange sombra dans les ...ténèbres. Eidos se devait donc de réagir et enleva la franchise à succès des mains de Core Design pour la confier aux américains de Crystal Dynamics. Il fallait redonner ses lettres de noblesses à la série, ils avaient donc pour mission de faire renaître la légende de ses cendres...Là vous vous demandez si ils ont réussi leur mission et je vous répondrais tout simplement la belle renaît pour de bon en cette année 2006


Une mise à jour au poil !

Dans cet épisode Lara nous revient à la recherche des trésors du passé, parmi lesquels un artefact en rapport avec le roi Arthur faisant augure de fil conducteur pour le scénario. Scénario quant à lui assez simple et moins fouillé que pour le dernier opus mais restant assez captivant pour nous tenir en haleine jusqu'au bout. C'est bien là l'essentiel. Notre aventurière aura donc bien du travail pour mener à bien sa mission. Mais pour cela elle ne sera pas seule, en effet elle est désormais épaulée de Zip et Alister. Ils accompagneront Lara en restant en communication directe durant son périple à travers les quatre coins du globe. Car on en voit du paysage, de la Bolivie au Pérou en passant par le Kazakhstan ou encore le Népal. Ces voyages marquent déjà un grand retour aux sources en nous proposant des grands extérieurs et des endroits tels des temples anciens à visiter et parsemés de petits passages secrets que seuls les plus grands aventuriers découvriront. On peut ainsi voir que les développeurs n'ont pas bâclé le soft, les niveaux sont vastes, remplis de secrets et bien réalisés. Parfait pour voir évoluer Lara qui à subit une grosse cure de chirurgie esthétique. Adieu à la Lara aux gros pixels tout moches et bienvenue à la nouvelle Lara aux gros... aux formes plus jolies. En effet elle a été totalement redessinée pour faire pâlir de jalousie bien des femmes et mettre en joie bien des hommes et toutes les tenues qu'elle portera la mettront encore plus en valeur! Bref Lara est plus en forme que jamais et ce n'est pas pour nous déplaire !

Bouge ton corps, allez bouge le !

Mais qu'en est-il de la maniabilité, celle-ci même qui faisait horriblement défaut à la saga ? Combien de fois avez vous assisté impuissant à la mort de Lara se ramassant contre un rocher ou se ratant pendant un saut pour ne citer que ces exemples ? Eh bien, cela est révolu, désormais la miss se contrôle au doigt et à l'oeil, les sauts viennent naturellement, elle nage aisément. Des nouveautés font leur apparition : on notera par exemple l'utilisation du grappin qui vous sortira de bien des situations ou encore un système de Lock permettant de verrouiller ses ennemis. On pourra même, durant ces phases de Lock, enclencher différents effets à l'aide de combinaisons permettant entre autre d'activer un effet Bullet Time (le célèbre effet Matrix aimé par certains, détesté par d'autres) pendant lequel Lara se propulsera dans les airs, brandira son (ses) arme(s), mettra feu sur la cible et lui ôtera la vie. Tout cela avec la plus grande classe possible. Donc oui, Lara se manie très bien mais reste un peu capricieuse quand il s'agit de faire de la moto. En effet, contrairement aux déplacements à pied, les passages en moto sont assez rigides et vous vous y reprendrez sûrement à plusieurs reprises pour y mettre fin. Mais heureusement que ces passages ne sont pas trop nombreux car on préfère nettement diriger Lara au sol et sous l'eau!

Une légendaire beauté

Lara sous l'eau c'est bien mais Lara qui sort de l'eau c'est mieux car une Lara qui sort de l'eau ce sont des gouttes qui ruissellent tout le long de son corps, c'est une peau qui brille (car trempée), ce sont des habits qui s'assombrissent sous l'effet de l'eau puis qui sèchent sous l'effet du soleil. Les développeurs ont donc travaillé sur les moindres détails pour rendre notre aventurière le plus réaliste possible avec notamment un très grand nombre de polygones et c'est très bien rendu. Tout comme les décors qui fourmillent de détails, les reflets sur les sols, l'effet de l'eau, l'éclairage, j'en passe et des meilleures. Mais la beauté des graphismes dépendra évidemment de la bécane sur laquelle vous jouez. La Xbox 360 donnant évidemment le meilleur rendu, HD oblige. Suivent bien évidemment la version Xbox première du nom et la PS2 qui sans proposer des graphismes révolutionnaires se débrouillent plutôt bien. Sur PC par contre, tout le monde est servi et même les plus petites configs y trouveront leur compte. Si vous avez un monstre dernière génération vous pourrez même vous essayer à la puissance next-gen, mais il existe encore quelques problèmes comme des ralentissements. Des patchs sont d'ailleurs déjà disponibles pour arranger ça. Le jeu est donc très beau et on se plaît vraiment à faire évoluer Lara dans des décors aussi magnifiques.

Chut...Lara cause

Qu'en est-il de l'ambiance sonore, celle-la même qui agrémente votre aventure? Nous avons ici une bande son qui accompagne bien le titre, toujours en coordination avec l'action. Dans des endroits vastes et tranquilles, le fond sonore sera d'un ton tout aussi calme tandis que dans les phases d'actions il prendra du rythme. Tout colle donc parfaitement pour nous plonger dans l'ambiance. N'oublions pas non plus le travail sur les doublages donnant une vraie personnalité aux personnages. On retiendra le retour de Françoise Cadol pour doubler Lara et qui n'en est donc pas à son coup d'essai. Elle est donc très à l'aise dans son rôle et ça se sent. Du coin de Zip et Alister on retrouvera le duo comique Omar et Fred qui, quant à eux, n'ont pas l'air très bien dans leur personnage respectif. De plus on les entend sans arrêt et ils n'hésitent pas à dire des trucs drôles qui sont souvent pas très drôles. Certains apprécieront l'humour, d'autres moins.

Malheureusement, la perfection n'existe pas...

Le jeu est en tout point parfait me direz vous ! Mais non, malheureusement la perfection n'existe pas et ce n'est pas Tomb Raider Legend qui contredira la règle. Après quelques passages de maniabilité un peu rigides en moto, la durée de vie fait aussi des siennes. En effet, ne comptez pas vous étalez sur le jeu des heures et des heures car l'aventure se finira en environ 8 heures de jeu. C'est court, très court mais malheureusement de plus en plus fréquent dans l'univers du jeu vidéo. Vous viendrez donc à la fin du jeu assez facilement pour peu que vous ayez un peu de logique pour résoudre les mécanismes dissimulés tout le long de l'aventure. Certains mettront évidemment plus de temps que d'autres mais les jumelles sont là pour vous guider et faciliter encore plus le travail. Mais vous reviendrez facilement sur les niveaux pour trouver les bonus ou les finir lesdits niveaux en un tant record grâce au mode prévu à vert effet. Le manoir Croft pourra aussi être visité et augmentera la durée de vie si vous décidez d'en cherchez tous les secrets. Les bonus à débloquer tiendront en haleine les plus acharnés de la belle.

Lara est donc bel et bien de retour pour le plus grand plaisir de tous. Avec une prise en main agréable, une aventure captivante, une réalisation de toute beauté et une Lara au top de sa (ses) forme(s) on peut dire merci aux développeurs de chez Crystal Dynamics qui ont su sauver cette franchise. Malheureusement cet épisode est court mais on y prend un énorme plaisir et c'est bien là l'essentiel. On se permettra juste de penser que c'était un amuse gueule et que le plat principal sera le prochain épisode avec une durée de vie plus conséquente.