NARUTO Saikyô Ninja Daikesshû 3

En tant que série ultra populaire au Japon, Naruto continue d’être décliné en jeu vidéo sur toutes les consoles qui traînent. Après des moutures PS2, Game Cube ou GBA, il était logique que la DS accueille à son tour le petit ninja blond et sa bande de potes. NARUTO Saikyô Ninja Daikesshû 3 for DS est en fait le troisième épisode d’une série de beat-them-all entamée sur GBA. Le jeu sera-t-il surpassé les précédants épisodes?

Kage Bunshin No Jutsu !!!

Le jeu se déroule dans des lieux connus par les fans de la série comme le village de Konoha, la forêt au crépuscule et pour finir du côté de chez Oroshimaru. La plupart des décors sont sombres et brumeux. On peut toutefois noter la grande ressemblance avec le dernier opus sorti sur la Game Boy Advance.
Les possibilités de mouvements sont assez basiques… Pour frapper l’adversaire il vous suffit de tapoter sur un seul bouton. Tout comme dans l’opus paru sur Game Boy Advance qui s’intitule Naruto Saikyô Ninja Daikesshû II, il suffit d’appuyer sur un seul bouton pour faire un enchaînement, idem pour sauter. Il faut savoir que le double saut est possible en appuyant deux fois sur le bouton, un bouton pour sprinter et un dernier pour lancer les armes récupérées ça et là dans le niveau. Mais attention, il y a certains coups qui réservent une certaine subtilité, comme la technique qui permet de faire valser l’adversaire en l’air (haut+ poing). Tout comme dans la série, il est possible de se servir des décors pour sauter plus haut. Le joueur pourra même faire courir son personnage sur les murs et les plafonds en utilisant le chakra (représenté par la barre bleue en haut à gauche de l’écran du haut).

L’utilité de l’écran tactile et du stylet

L’écran tactile permet d’afficher diverses informations. Comme le nombre de vies restantes, l’arme en votre possession comme les shuriken, kunai etc., le nombre de symboles de Konoha que vous possédez. Mais sa principale fonction, c’est l’affichage du personnage qui vous accompagne, car au début de chaque level, vous pouvez sélectionner deux personnages parmi une vingtaine d’individus, comme Sasuke, Sakura en passant par Gaara no Suna, Shikamaru jusqu’à Jiarya. Mais attention, ces personnage ne sont pas disponibles dès le début du jeu, il faut les débloquer
En cliquant sur l’image du personnage que vous avez choisi, vous pourrez déclencher une furie, ce qui est utile face aux oss et face à un grand nombre d’adversaires. Mais celle-ci sera rare étant donné que le jeu est assez facile. Tous les personnages possèdent trois furies, celles-ci se déclenchent de manière aléatoire. Chaque furie est suivie d’une belle animation qui occupe les deux écrans de la console.
Il est aussi possible de déclancher une furie avec le personnage principal. Le principe est simple. Il vous suffit de maintenir le bouton L pendant un petit laps de temps puis sur l’écran tactile, une sorte de roue apparaîtra. Ensuite, votre rôle sera de la faire tourner avec votre cher et tendre stylet, le plus vite possible. Cette opération vous permettra d’augmenter la puissance de ladite attaque. Avec certains personnages, une seconde étape sera nécessaire. Cette étape consiste à cliquer sur des Kanji en suivant l’ordre qui vous sera indiqué.
Le stylet vous sera utile dans les quelques mini games répartis dans les sept niveaux que compte le jeu. Vous pourrez l’utiliser pour toucher et faire disparaître une horde d’araignées avant qu’elles ne remplissent l’écran, ou avec Shikamaru, il faut tracer le trajet de l’ombre pour bloquer les ennemis.

Un bon jeu ???

Ce Naruto est globalement un peu décevant… Malgré son gameplay agréable, il reste un peu trop basique (je frappe, j’avance, je saute, je frappe…) L’écran tactile est peu exploité dans l’ensemble. On aurait aimé faire plus de choses avec le stylet, mais ce n’est pas le cas. Les graphismes sont semblables à la Game Boy Advance, ce qui reste fidèle à la série mais bon, rien de transcendant non plus… La durée de vie du soft est très faible, il faut compter entre trois et cinq heures pour en voir le bout. La possibilité de refaire plusieurs fois le jeu n’apporte que quelques nouveautés comme des artworks et des fonds d’écran dans la section dessin. Mais ceci reste réservé aux fans et aux acharnés du pad.

Un jeu moyen, qui n’apporte pas grand-chose de nouveau à la ludothèque de la Nintendo DS. Dommage, car certaines idées sont bonnes, comme les vidéos lors des furies. L’équipe de développement de Tomy aurait dû se concentrer sur l’apport de l’écran tactile, au-lieu de reprendre la version Game Boy Advance toute en rajoutant deux trois nouvelles fonctions pour justifier sa présence. Dommage.
À réserver aux fans de la série.