Dogz

Après l’engouement qu’a suscité le jeu Nintendogs sur Nintendo DS. La Game Boy Advance connaît elle aussi sa simulation de Chien grâce au jeu d’Ubisoft. Attention, il ne faut pas dire que celui-ci est un plagia! C’est une réactualisation du jeu éponyme sorti en 2000 sur la défunte Game Boy Color. Est-ce que cette réactualisation portera ses fruits ?

Mon premier chien sera….

Dans ce jeu, vous incarnerez soit une fille ou un garçon âgé de 8 ans. Comme c’est la première fois que vous adoptez un chiot, vous devez suivre scrupuleusement les conseils de vos parents qui ont l’air au moins aussi excité que vous à accueillir le nouveau membre dans la famille.
Votre choix, se fera entre 18 races canines différentes qui vont du beagle au welsh corgi en passant par le papillon, le bouledogue français, le schnauzer nain, le teckel, le golden retriever, le yorkshire terrier, le dalmatien, le border collie, le shih tzu, le chihuahua, le poméranien, le shiba, le maltais, le labrador ou le caniche. Enfin, rien ne vous empêche d'opter pour un simple bâtard, tout aussi gentil et vaillant que les autres, voire plus.

Des actions répétitives à souhait !

Au début du jeu, les actions disponibles sont très peu nombreuses, malgré ce manque qu’action, vous pourrez vous familiariser rapidement avec le déroulement du jeu.
Ainsi, vous pourrez par exemple appeler votre chien, le caresser, le prendre dans vos bras afin d’apprécier le caractère kawaï (adorable) des animations.
L’éducation de votre chien commence par lui apprendre à répondre à votre appel lorsque vous prononcez son nom. Pour cela, vous devrez appuyer X fois sur le bouton A afin qu’il comprenne votre démarche. Ce système est valable pour tous les ordres ce qui est rébarbatif. Mais il existe un moyen d’accélérer le processus, pour réaliser cette accélération, il vous suffit de le gronder ou de le féliciter selon les cas pour l’aider à comprendre ses erreurs.
Malgré tout ceci est un travail de longue haleine qui vous attend, il n’est pas passionnant et très répétitif !
On notera toutefois, les quelques interactions avec certains objets comme la télévision, la chaîne HI-FI, etc.

Un jeu à tendance moralisateur

Ce qui pourrait agacer les joueurs dans ce titre, c’est son côté modérateur. Car dans ce jeu, on ne se contente pas seulement aux enfants à éduquer leur chihuahua de la meilleure façon qu’il soit. Mais, il offre aussi une certaine image (un peu utopique) de la famille idéale. Ainsi dans la peau de son personnage, l’enfant doit aider sa mère à faire le dîner, raconter dans les moindre détail sa journée à l’école, accueillir son père près de la porte et même prendre des initiatives comme laver la litière du chien, passer l’aspirateur…. Certes ceci n’est peut-être pas important mais ça peut agacer certains joueurs!

Un bon jeu ?

Les graphismes ne sont pas laids. Mais, la principale force graphique du soft se trouve dans la représentation du chiot qui bénéficie d’animations irrésistibles. Car le jeu ne comprend pas un grand nombre d’environnements. Le gameplay est très limité, les actions sont répétitives et le joueur ne dispose pas d’objectifs comme faire un concours de dressage… La bande-son est chaotique… Les thèmes ressemblent à ceux de nombreux jeux GBA, on pourrait croire à un travail bâclé.
La durée de vie est quant à elle importante. Car si on accumule les nombreuses heures passées à éduquer votre chiot pour tout lui apprendre, et si vous souhaitez faire le tour des 18 races canines que compte le jeu, vous arriverez à un total de cinquante heures…. Mais, un obstacle se dressera devant vous ! La répétitivité du soft...

Pour conclure, même en prenant en compte le support de Dogz, le jeu est moyen. Le contenu est minimaliste, les actions sont répétitives, malgré que leur nombre augmente petit à petit. A voir seulement si vous ne possédez pas l’incontournable Nintendogs.