DBZ antique mais magique

Aujourd'hui redevenu pompe à fric pour certains et très bonne adaptation pour d'autres, DBZ est avant tout un univers très propice pour le Jeu Video avec ces combats rythmés, orchestrés, explosifs, bref un bon contexte pour avoir du fun en perspective. Chose réalisé par Dimps avec Budokai, puis par Spike avec Tenka ichi, deux approches différentes. Aujourd'hui, voici la sortie de la vision de Craft & meister, une autre approche pour un systeme de jeu que beaucoup semblent avoir oublier...

On bourrine mais avec subtilité


Ne cherchons pas midi à quatorze heures, Super DBZ etant une borne d'arcade à l'origine, on va passer directement à l'essentiel : le gameplay du jeu. Là où Budokai et Tenkaichi faisaient dans le spectaculaire, Super DBZ fait dans la variété de coups, dans la subtilité, bref fait un jeu de baston, pas un jeu spectacle.
Retour vers un gameplay à l'ancienne, les quarts de cercle, les poings faible et forts, garde et bouton "saut" (et oui ça existe encore), ainsi qu'un Dash. Au départ, les personnages ont environ 6-7 attaques, et une attaque Ultime. Quand on dit 6-7 attaques, c'est réellement 7 attaques différentes et ce quelquesoit le personnage. En combinant ces combos et attaques spéciales on assiste à un beau déluge de coups qui sans être aussi devaéstateurs que les autres volets, sont bien mieux chorégraphiés et plus subtils.
Car là tout est dans le rythme, anticiper les attaques, avoir les réflexes de se protéger ou d'esquiver, contre-attaquer, ce champs lexicale propre au jeu de baston n'était qu'approcher vaguent par les autres DBZ, certes par choix, mais Craft & Meister a voulu donner un vrai jeu rythmé et varié plutôt qu'a un enchainement de coups ou de vagues d'energie à la Tenka Ichi. Et Craft le fait très bien, les animations sont justement variés, proposant ainsi une gestuelle non seulement propre aux persos mais servant aussi le gameplay à travers les combats.
La jouabilité brute quand à elle manque un tout petit peu de souplesse, il manque un poil de nervosité pour que ce point soit irréprochable. Etant un gameplay à la Street Fighter, on est tenté de jouer avec la croix... Mauvais choix. Bizarrement la croix est moins adaptée que le joystick. Avec ce dernier les coups sortent tout seul : un vrai bonheur et surtout un vrai plaisir.

Variété : maitre mot du jeu

Le gros point fort de ce soft c'est bel et bien sa variété. Non seulement il y a la variété des coups comme cité plus haut, mais aussi la variété des personnages. Tous les personnages ont des combianisons différentes mais on aussi leurs caractéristiques physiques. Par exemple, Goku a de nombreux coups au corps à corps et est athlétique, Vegeta a de nombreux coups de vagues d'energie et est très puissant, Trunks est rapide etc etc, bref tout dépend de votre façon de jouer. Et ça c'est un vrai point positif.
L'intéret de ceci se révèle uniquement quand vous aurez créer une "carte", vous choisissez un personnage, lui donner un nom et vous pourrez le choisir dans le mode "Story" et "Z-Survivor" et "Versus". Ainsi il montra de puissance, glanera de l'expérience et gagnera de nouveaux coups et caractéristiques offensives et défensives. Attention, faites votre carte très tôt sinon vous n'augmenterais pas...car il faut le créer dabs le menu "Optimisation", ça ne se fait pas automatiquement, faut la savoir.
Lorsque votre perso gagne une barre d'expérience, vous aurez accès à un arbre d'évolution ou vous devrez faire un choix crucial entre entre deux pouvoirs, sur lequel on ne peut revenir. Du coup, il y a de nombreuses possibilités par personnage.

Les modes quand à eux ne sont pas nombreux, nous avons un mode "Story" qui n'est que le mode "Arcade" : 7 combats avec Freezer en demi-boss et Cell en boss final. Le "Z-survivor" qui est un survival mais qui entre deux combats, le joueur à la possibilité de gagner des HP, de l'exp, de la puissance, des dragon ball, etc. L'intéret est que ces deux modes glanent de l'exp à transformer en attaques sur le menu "Optimisation". Dans ces deux modes principaux, on peut récolter les Dragon Balls pour ensuite faire un voeu et glaner soit du pouvoir supplémentaire, soit de nouveaux personnages, soit de nouvelles options. Même si les menus sont très restreints, elle se répercutent sur les nombreuses possibilités de customisation de ses personnages.

Manga, pas animé...

La grosse erreur a faire serait de comparer Super DBZ à Tenkaichi ou Budokai... Non seulement le gameplay ets très différent mais le graphisme aussi. Le Cell-Shading est maitrisé pour qu'il approche plus du manga de Toriyama que l'animé de la Toei. C'est ainsi que les decors sont très fidèles au manga, ainsi que le sperso évidemment mais le bluff vient des decors destructibles en temps réel. Là où c'est assez fort et pourtant simpliste, les decors sont fermés mais on a une sensation de liberté et ce lié à la camera qui recule en fonction de smouvements de sprotagonistes donnant ainsi un vaste terrain mais pas aussi immense que Tenkaichi mais l'impression est là sans devoir subir ses affreux murs invisibles. Les decors sont destructibles, coup de chapeau au ring du Tenkaichi Budokai qui se casse tel le manga et semble illimité.
Un semblant de terrain vague de jeu qui rend les combats assez spectaculaires, du moins dans le mouvement. car pour ce qui est des attques ultimes, les vagues d'energie sont hélas assez grossiers et casse un peu ces bons graphismes d'ensemble. Et les finishs ne sont qu'un onomatopé géant avec ou non un dessin de la terre qui explose... Bon c'est hyper kitsch, on aime ou pas, mais ce choix graphique est un peu en rupture avec le reste.


Super DBZ est un bon jeu de combat, qui ne révolutionne certainement pas le genre et de tout façon ce n'etait pas le but, mais on passe un bon moment de plaisir et de jeu. Le jeu est loin d'etre parfait techniquement mais s'en sort sans trop de problèmes. le hic serait tout de même sa durée de vie non pas très limité ais le jeu un peu lassant à force de faire et refaire les mêmes modes avec le même perso pour le booster au maximum... Mais à ce prix, tout fan de DBZ peut y aller, tout fan de Budokai ou Tenkaichi peuvent l'essayer avant car ça risque d'etre chaud tant les épisodes antérieurs étaient simples d'accès.