Etes vous A.Wenger ou B.Lacombe ?

Est-il utile de présenter Football Manager ? Car les fans de football et plus précisément de management le connaissent tous. S'il faut le résumer, on dira de lui qu'il est la référence absolue de simulation de management footbalistique.
Tel un PES, chaque année, c'est un ensemble de petites nouveautés qui sont là pour pimenter les parties des joueurs. Maintenant, nous allons voir un peu comment se trame le meilleur jeu du monde...


Toujours aussi pointu

Comme d'habitude, Football Manager 2007 est à la pointe de la précision du football. Statistiques, tactiques, mentalités, entraînements tout est paramétrables pour la meilleur réussite.
Qui dit réussite, dit... bah beaucoup de choses. Une bonne tactique, une bonne mentalité, une bonne interaction avec ses joueurs, il y a beaucoup de choses qui peuvent faire pencher le résultat d'un coté comme d'un autre.
Ceci a toujours été le point fort de FM (ou anciennement L'Entraineur), et vue que Sports interactive se base toujours sur le volet précédent, pas de quoi de sursauter de surprise. On va donc essayer de pointer certaines choses sinon quand t'as lu un test de FM, tu les a tous lu... Et on ne veut pas vous infliger ça.

Une interaction renforcée

Sans tomber dans la pub du jeu, il faut bien reconnaître que seuls certains points ont été particulièrement améliorés. Et l'interaction avec vos joueurs et la presse a augmenté d'un cran de façon très sensible.
Désormais, vous pouvez prendre vos joueurs un par un et déclarer à la presse que vous êtes fier de la forme du joueur, ou "appréciez" ou "déçu" ou "mécontent", il y a plus de nuances entres vos commentaires publics. mais si le votre club est en crise, vous pouvez choisir un joueur qui va organiser un rassemblement pour trouver des solutions et régler les problèmes. Choisissez un joueur influent et peut être que des solutions seront trouvés. Vous pouvez aussi vanter les mérites de votre joueur de 35 ans pour être entraîneur par exemple.
Bref, individuellement, les relations sont plus proches, plus vivantes pour ainsi une plus grande implication de l'entraîneur, donc de vous. une bonne chose, surtout que le moral de votre joueur et de votre équipe est primordial pour la victoire.

Parlons en du moral des troupes. Vous pouvez bien sûr donnez un petit discours d'avant match comme "Vous pouvez gagnez ce soir !" ou "j'attends une victoire !" etc, la différence et que vous le faites avant match, mi-temps et après match. Ce qui est extrêmement important et les conséquences sont visibles. Exemple : A la mi-temps "0-0" et vous êtes à domicile. Lancez leur un "Pour les supporters !" et il y a des chances qu'ils sentent plein d'énergie amenant un but. Maintenant ce n'est pas systématique et si vous jouez avec Niort contre Barcelone, faut redescendre sur Terre.

Vous pouvez aussi les prendre un par un, et donc si un de vos joueur a un moral bas, dites leur que vous lui faites confiance et il sera déjà plus soulagé. Il est donc très important de garder bon contact.
Parce qu'il n'y a plus grand chose à démontrer sur la tactique, FM pointe aussi le tapage médiatique autour du football. Les médias sont donc plus insistants et à pratiquement à chaque match, vous devrez donner votre avis sur vos chances de victoire. Attention car les pronostics qui sont avec ou contre vous influe les conséquences de vos réponses. Si vous dites que vous allez battre une grosse équipe alors que vous n'avez que trop peu de chances, vos joueurs vont se mettre la pression et ce n'est pas très bon...
Ce point est donc très développé et particulièrement intéressant rajoutant un paramètre de résultat et nous plonge encore plus dans l'univers du management.

Une ergonomie améliorée

C'est sûre que de voir des statistiques à longueur du jeu, on ne peut qu'être dérouté par l'aspect austère du jeu. C'est pourquoi, chaque année, Sport Interative améliore cet aspect.
Couleurs sobres, avec deux banderoles aux couleurs de votre club, et un fond d'écran en gazon de terrain, ça parait juste. Mais le jeu est encore plus accessible via de nouveau raccourcis en forme d'icones, bien plus abordable qu'un listing même s'il est encore présent, il est aussi plus organisé, permettant une navigation simple malgré le grand nombre de rubriques.
Certes, le novice va encore nager car, en plus de la difficulté, il y a beaucoup de paramètres mais l'accoutumance est bien plus rapide que les précédents volets. Une très bonne chose donc.

Graphiquement, ça reste du menu donc ce n'est pas super alléchant mais toujours efficace sans tomber dans un habillage carnaval. On avons désormais droit à quelques maillots, logo et photos de joueurs des équipes officielles. Là encore ça habille, ça amuse l'oeil et on se prend pour un réel entraîneur. On peut regretter l'absence de la L1, nous avons donc un maillot sans sponsor, sans les photos. Par compte, vous aurez la Ligue Espagnole principalement (et USA, Japon, Hollande mais ça reste moins intéressant).

Certains éléments ont encore été ajustés. Un problème récurrent dans la série et le management des entraînements. Là encore, cela a été modifié et simplifier pour vous inciter à vous créer vos propres entraînements (et c'est fort conseillé). Chose très facile, il suffit de régler la cadence de chaque styles d'entraînements (aerobic, tirs, attaque, tactique, etc).

Le système des recruteurs a aussi subi un remodelage, qui, même s'il parait mieux organisé, moins efficace... Il devient nettement plus difficile de trouver la perle rare, il en revient donc à rechercher soi-même, ce qui est plus long.

Comme une difficulté accrue...

Comme dit juste en haut, il devient plus difficile de recruter des jeunes talents, avec des lois un peu idiotes comme "Vous n'avez pas le droit de recruter un brésilien de -18 ans", déroutant donc...
De la même manière, recruter un joueur de grand niveau (qui tourne avec des notes de 15, 16 en moyenne) est aussi moins simples, car les développeurs sont plus durs dans leur notation et donc les bons joueurs sont plus chers. Il faut rechercher et repérer les potentiels, demandant encore plus d'investissement, c'est bien mais ça rajoute de la difficulté, quoiqu'on en dise.
Il y a aussi une plus grande liberté tactique en proposant de jouer avec un point d'appui, si oui quel joueur et sur la tête ou les pieds. Plus profond, plus subtil encore qui peut rebuter encore plus le novice. Ce n'est pas une critique négative, juste une mise en garde. Tel PES, FM devient de moins en moins facile pour les novices.

Il y a aussi une difficulté globalement plus élevée. En effet, les anciens FM avaient une part de hasard assez fort, pour le voir, il suffit de tester plusieurs choses sur le même match. Avant, une même tactique pouvait amener plusieurs résultats et ce avec les même paramètres des deux cotés. Désormais, on a l'impression que le jeu est plus scripté, que la part de hasard si propre au sport a quelque peu disparu, ou plutôt amoindri. C'est un peu déroutant, même pour l'habitué, il faut donc réussir à anticiper la tactique de l'adversaire en décortiquant les rapport de votre entraîneur-adjoint. Plus prévenant, plus précis, il vous faudra être.

Football Manager 2007 ne décevra pas les habitués, loin de là. C'est juste qu'il continue son petit bonhomme de chemin et que l'on a toujours l'impression de voir peu de nouveautés. Mais à l'instar de son gameplay, les nouveautés sont subtils mais apporte toujours un confort en plus et ici, une touche de subtilité imposé pour vos choix de coaching, impliquant une difficulté supplémentaire.
Maintenant, les vieux routards ne seront pas dépaysés et continuerons d'être à la pointe du coaching virtuelle, les novices seront impressionnés par la variété de la base de données et de la difficulté du titre et les autres, qui recherchent de l'innovation pure... bah peuvent aller voir ailleurs car FM c'est de la pointure, de la finesse et non une vitrine visuelle. pour ça, il faut aller voir EA ou désormais L'Entraineur de Eidos.