Spiderman 3

C’est dans les quartiers de Paris les plus chicoss qu’Activison nous a reçus. Ambiance conviviale, le Pershing Hall avait tout pour lui. Pour votre culture générale, sachez qu’Activision c’est 2100 salariés partout dans le monde, repartis dans 25 sites, c’est également 10% de la part de marchée aux USA, 5% en Europe et 7.5% au niveau mondiale. 2006 fut une très bonne année (fiscale) pour la firme puisqu’elle s’en sort avec 1.4 millard de chiffre d’affaire. Ce succès est du à des marques telles que Guitar Heroes ( 1.5 million d’unités en deux mois), Spiderman, Starwars etc… mais également à de petit nouveaux comme Bee Movie, Indiana Jones, Transformers … Petite info au passage, les gars d’Activion compte bien exploiter la licence Guitar heroes à fond, afin de reproduire à leur échelle les sensation d’une wii par exemple.


Spiderman 3

Tout d’abord, Spiderman 3 se veut d’être un jeu disponible sur tous les supports du marché. On retrouvera donc l’homme araignée sur, PC, Playstation 2, PS3, PSP, GBA, 360, WII et Nintendo DS (tout en 3d).

Ce qui a été très intéressant avec cette avant première, c’est que l’on a enfin pu voir l’homme araignée en mouvement, ! Oublié ce que vous aviez déjà vu dans les opus précédents (en tout cas en ce qui concerne les versions 360 et PS3), c’est carrément grandiose !
La démonstration a débuter en haut de l’empire State Building. Premier constat, on voit loin, très loin ; la map est vaste, digne représentante de la ville de NewYork ;
Première action, un plongeon dans le vide, impressionnant. Et hop, notre super héros commence à tisser sa toile, et se balade de building en building avec une aisance déconcertante. Les mouvements effectués en l’air sont vraiment très détaillés, Peter parker, se mouvant de manière très réaliste, comme on peut le voir dans les films. Il nous est également possible de marcher sur les murs, mais la c’est tout autre chose. Les déplacements au sol ou sur les murs sont assez rigides contrastant ainsi avec ce qu’on a pu voir précédemment. C’est dommage, mais la version finale a le temps d’être fignolée. On se balade donc librement en ville en quête de missions principales, ou bien annexes. Puisqu’on vient à parler des missions, parlons un peu du système de jeu.

Le jeu se découpe en « trois parties », j’entends par là qu’il y a une partie mission, activités et une zone de crimes (les noms ne sont pas définitifs). Les missions concerneront sûrement ce qui constituera la quête principale. Les activités, les quêtes annexes et pour finir, les zones de crimes consisteront, comme le nom l’indique à traquer divers malfrats. Et pour cela, Spiderman utilise évidemment sa force et ses pouvoirs. Les combats se déroulent soit au sol, soit en l’air (vous pouvez amener les ennemis dans les cieux avec vous) et sont pour le moment assez fouillis. Mais là ou la touche next gen fait son effet, c’est lorsqu’on a la possibilité d’accrocher les ennemis entre deux building les jambes écarter (la physique des personnage se révèle assez soignée).

Nouveauté dans le film comme dans le jeu, c’est l’apparition du symbiote, appelé ici, Black Suit. Costume mystérieux dévoilant le coter sombre du héros, il pourra décupler vos forces et rendre les combats bien plus agressifs. Autre nouveauté également, est l’apparition de l’ « ultra god mode » permettant l’activation d’un ATE, à l’instar d’un God of War, donnant une dose de dynamisme aux phases de pugilats.

On notera également la présence de voix digitalisées, mais pas n’importe lesquelles, puisqu’il s’agit de celle des acteurs ainsi que la présence d’au moins deux gros méchants dont le Scorpion, Sandman etc. . Le debug mode présent dans la version présentée indique évidemment que le jeu est loin d’être terminé, il en ressort tout de même globalement, une bonne impression.
Sur Wii le jeu proposera un gameplay innovant grâce à la Wiimote et aura droit à deux gros méchants en plus et deux missions exclusives.

Sortie prévue le 2 Mai 2007.Affaire à suivre donc !