Un physique de rêve...

Certainement la console qui se sera pris le plus de revers dans la tronche, à cause de retards, d'annulations, problèmes techniques ou encore de mauvais résultats, la Playstation 3 est arrivée en Europe ce vendredi 23 mars, comme vous le savez. Et malgré les préjugés, aucun joueur digne de ce nom ne peut nier l'arrivée de la dernière concurrente sur le marché.

Un Design imposant mais ergonomique


Dans son pack qui pèse au total 7Kg, la PS3 est munie d'une Sixaxis et de son cable mini-usb pour la recharger, d'un câble RGB et de son adaptateur péritel, d'un câble ethernet, de son cordon d'alimentation de son guide d'utilisation et enfin d'un guide "dépannage" (n'ayez pas peur rooh).

La console tape à l'oeil, avec son imposante stature et sa coque noir laqué et chrome, on a un superbe objet à la fois raffiné mais aussi synonyme de puissance. Il faut dire qu'avec 325mm x 98mm x 274 mm pour 5Kg cela fait d'elle la console la plus imposante du marché.
Cependant malgré ce poids et cette taille, il y a le même effet que la PSP, sa coque et son design globale donne à la console une espèce de délicatesse qui nous empêche de la manipuler normalement, on la touche du bout des doigts, on évite des pressions, etc etc, un peu comme si c'était la reine du bal, il est clair que si on est un temps soit peu attentionné, on y fera très attention déjà à cause du prix mais aussi pour éviter de salir la console avec des micro-particules de poussière et traces de doigts, un p'tit coup de chiffon quand vous faites vos poussières sera nécessaire, et j'espère que vous faites vos poussières.

Comme vous le savez, la console chauffe beaucoup, mais à un point où il faut réellement éviter de mettre des jeux à moins de 30cm de la bête, pour éviter de flipper avec des boîtiers chauds.
Ceci dit, le boîtier d'alimentation étant interne, nous avons un surplus d'ergonomie en évitant d'avoir un boîtier noir qui traîne sur le sol comme la 360 ou la Wii.

L'accessibilité aux connexions est très bonne, on doit soulever un petit capot pour l'accès aux différentes cartes mémoires : SD, MS Pro et Compact Flash, quand aux quatre ports USB ils sont placés de façon assez discrète sur le devant de la console mais masqué par l'accès aux cartes, permettant de garder une certaine homogénéité.

Enfin les éléments que vous devrait le plus utilisés sont ceux qui ne nécessite pas de mouvement. En effet, l'ajout du mange-disque à la place du tiroir fait gagner une certaine sécurité par rapport au tiroir (très) fragile de la PS2, de la même façon les boutons Veille/Marche et eject étant analogique une pression suffit sans pour autant avoir de boutons physiques bref les bourrins ne devraient pas péter leurs boutons et tiroirs. Une dernière chose, comme son ainée, la PS3 a un bouton Marche/Arrêt derrière elle, permettant de couper l'alimentation, pas de veille comme la Wii donc, sauf si c'est ce que vous souhaitez mais votre facture risque d'en prendre un coup.

Sixaxis, digne successeur de la DualShock2

Passons au pad qui, lui aussi, s'en est pris plein la tronche mais ne revenons pas là dessus. La forme du pad est identique à la DualShock à ceci prêt que nous avons deux gachettes analogiques comme la DC, GC ou 360, du coup la hauteur de l'arrière du pad a légèrement baissé sans altérer la prise en main fort heureusement. De par la perte du vibreur (probablement provisoirement, allez mater l'affaire Immersion), le pad est beaucoup plus léger, si certains ont soi disant flipper car "trop légère, pas assez maniable"... Et bien il n'en est rien, nos instincts et réflexes sont intacts avec ce pad, pas besoin de trifouiller les boutons, on les connaît. La perte de poids ne fait qu'augmenter depuis la DualShock, puis Dualshock2 et enfin Sixaxis, c'est dans la continuité donc.

Pour la première utilisation de la console, on vous demandera de brancher votre Sixaxis avec un câble mini-usb (dispo dans le pack), afin de la faire démarrer. Pas de panique vous pourrez la retirer juste après et profiter des joies du Bluetooth. D'ailleurs la connexion sans file et tout bonnement parfaite, elle fonctionne parfaitement sur la distance (pas à 100mètres non plus hein) mais aussi en étant complètement excentré, une bonne chose donc.

Enfin, quand aux fonctions sensitives, même si le pad répond parfaitement bien et est même précis et varié (on ne fait pas que pivoter le pad), on a manque d'instantanéité dû par une absence d'habitude, cela viendra avec les jeux. Par ailleurs, cela ne veut pas dire qu'elle sera de bonne qualité pour tous les jeux. Comme on va le voir avec nos premiers tests, les premiers jeux n'ont pas forcément bien incrusté le pad et reste assez gadget, enfin pour l'instant.