Chauve qui peut ?

Issu du célèbre jeu vidéo que vous connaissez tous, Hitman est un véritable film d’action au pur style de la manière d’un film américain. De ce fait, j’étais impatient d’en savoir un peu plus sur ce long métrage, d’ailleurs réalisé par un jeune français, du nom de Xavier-Gens. Petite crainte toutefois lorsqu’on sait que c’est produit par Mr Luc Besson et sa société Europa, en collaboration avec la FOX. En somme une bonne production Franco-américaine qui mauvaise langue oblige, ne semble pas parti d’un bon point de départ. Mais alors, qu’en t-il de ce film, dans le fond assez divertissant ?

De l'action, mon gras

Quoi que puissent en penser certains, le film n’est pas si mauvais comme le laissait présager la bande-annonce. Il y a vraiment un film conçu pour divertir sans jamais prendre les spectateurs pour que des spectateurs pop-corn live. Le film partage une vraie ambition de nous faire vivre les aventures de 47. On peut déplorer quelques erreurs sur le faite de finir chaque scène d’action très rapidement, non mais je vous jure. Même pas le temps de savourer des assassinats ! Alors que les gamers savent parfaitement bien, que c’est justement dans les meurtres que les jeux sont toujours avérés intéressants. Le fait de comparer le film aux jeux, n’est peut pas une si bonne chose. Avec du recul le film s’amuse avec les codes dites « standards » du film d’action. Et sur cela, faut reconnaitre que Hitman joue parfaitement dans ce registre. D’autant que c’est bien mis en scène, bon ce n’est pas du John Woo quand même. Mais la sincérité qui s’en dégage, le pardonne presque des ces défauts. Hitman film n’est cependant pas un truc Hard Boiled, et se contente de faire plaisir pour des amateurs de vrais films pour mec, qui on dans le caleçon.

Le 47 du pauvre

Par rapport aux jeux vidéo, il reste quelques plans de caméras qui font immédiatement illusion. Je vous rassure toute de suite, ce n’est pas le truc tout ridicule cheap, du film Doom. Il y aussi la gestuelle du héros retranscrite, à cet instant j’étais vraiment dans le film. La discrétion aussi en fait partie, et même les déguisements. Cela dit, la plupart ne sont que des scènes anecdotiques pour nous faire plaisir. En général sa se termine en gros bourrinage, avec des tas d’explosions de partout. Le métrage se perd surtout dans un climax psychologique que les jeux savaient parfaitement offrir, et qui dans le film se sont envolés. Outre aussi son scénario qui semble ne pas avoir été travaillé suffisamment, c’est vrai que c’est difficile d’en faire un film, alors qu’il existe déjà plusieurs jeux de notre tête chauve. Mais là où la déception est la plus forte, ce sont dans le casting ; c’est l’acteur qui joue le rôle de 47, Timothy Olyphant. Aussi crédible que Steven Seagal en Pape...


Pour l’influence de la série vidéo ludique, il ne reste que des passages éclairs en sorte d’hommage. Mais au format divertissement c’est un truc bien sympa à regarder à plusieurs. Ce film assume son côté masculin, "films pour mecs". Dommage que pour tout ça, l’acteur principal ne soit pas mieux bourné que ce jeunot tout droit sorti d’un couvent. En fait la limite de l’intérêt s’en tient presque qu’a lui. Incarné 47, il aura fallu un acteur qui a de la gueule, il n’est pas apte à l’incarner. Son visage d’adolescent n’en pas en accord avec le personnage. Hé oui, parfois c’est juste une question de physique ! Reste toutefois les scènes du réalisateur très bien formatés pour le genre. Un film qu’on aurait presque tort de comparer aux jeux vidéo. Voyez-le comme un bon divertissement. Mais au delà, ce n’est pas le FILM qui fait revivre les grands instants des jeux de IO Interactive, même si par ici ou par là, il y a quelques clins d’oeil...



Hitman en salles depuis le 26 décembre
Un film de : Xaviers Gens
Avec : Timonty Olyphant, Olga Kurylenko, Dougray Scoot, Ian Cusick
Durée du film : 1h32