Les Points de vue de l'équipe 2008

Il a fallu 13 jours d'analyse profonde tellement l'année 2008 a été riche pour écrire ce dossier !
... ... ...Nan je déconne. Avec la pause de fin d'année, c'est dur de se remettre à écrire.
Quoiqu'il en soit, une année s'est écoulée et nous nous devons de perpétuer la tradition du bilan annuel. Qu'a t-on retenu de l'année ? Quels jeux font parti du top 2008 ? Quels jeux sont attendus l'an prochain ? Quels sont les chiffres annuels et quels seront les PG Awards 2008 ?

Ce sera ce qui sera abordé dans le dossier, comme l'an passé. Hélas, si vous comparez avec l'année dernière, les réactions de l'équipe ont fondu comme neige au soleil. L'an passé, nous avions 9 rédacteurs ayant fait partager leurs avis. Cette année, nous ne sommes que trois. C'est triste hein ?
Beh oui, pas mal de gars nous ont quitté pour continuer leurs études (Yoda, Zell), d'autre pour prendre le temps de se reposer après le boulot (Oni, Kensama) et d'autres pour explorer d'autres horizons (Duncan, Ryo). Enfin, Albert, intégré à l'équipe cette année, a des études chargées, il n'a donc pas pu vous transmettre ses impressions (vous pouvez le huer *smile*).
C'est principalement ce qui a changé, cette année et c'est ce qui reflète dans le bilan.

Alors, une bonne année 2008 ?


2008 : L'année bizarre de Nikoms

Haaaa 2008. Drôle d’année ! Très bizarre…

Tout commença normalement : je ne jouais pas ou très peu. Toujours un ou deux Singstar par-ci par-là avec les collocs, mais rien de jouissif.

Et puis, tout s’est enchainé très vite :

Les bêtas PS3 avec Little Big Planet et le soit disant "killer app" KillZone 2 (oui j’y joue en ce moment, mais ne soyez pas jaloux). Et ensuite, enfin (oui je suis fan), Metal Gear Solid 4 : Le SEUL jeu de ma PS3 qui m’a fait oublié mon job… Un WE plus tard, retour à la normale : Reprise du boulot, stop les jeux vidéos.
Et puis il y a eu les derniers jeux là, que j’ai acheté, mais pas encore vraiment joué : Mirror’s Edge et Little Big Planet. Le premier m’a l’air pas mal, mais clairement pas la tuerie qu’on attendait. Le deuxième, je l’ai acheté par principe. J’encourage ce genre de jeu, les plateformes "2D", ça manque… Et la bêta m’avait bien fait marrer ! Il est encore sous blister, mais on va y remédier au plus vite.

Bizarre aussi cette année où je suis passé de PES à FIFA. Qui l’eut cru ! Moi fana de PES depuis les ISS de la Super Nintendo ! Autant me faire une opinion personnelle sur le jeu vu que PES 2008 ne m’avait que très peu emballé. En effet, on ne sait jamais à qui se fier : on a l’impression d’assister à une guerre de fanboy "ton jeu, il est nul", "mon jeu, il est plus mieux"… Mon verdict,… Non je ne dirai rien sinon on perd la moitié de nos visiteurs :)

Voilà voilà… Ha non il en manque un, le dernier achat de l’année : Left 4 Dead sur PC. Je le conseille vraiment à tous. Ce jeu est jouissif en multi-joueurs. J’ai obligé tous mes potes à l’acheter, et les parties à 4/8 sont excellentes ! Déjà 3 nuits blanches à mon actif, ça faisait longtemps !... Un jeu qui me redonne envie de jouer… C’est bon signe ? On verra en 2009 !

2008 : L'année décevante de Matthieu

Cette année fut sans conteste une année pleine de déceptions. Beaucoup d’attentes en 2007, très peu de surprises en 2008. Les exemples ne manquent pas mais je ne citerai que ceux qui m’ont le plus marqués : Lost Odyssey, The Last Remnant, FarCry 2, MotorStorm 2, Prince of Persia, Mirror’s Edge, Fallout 3, Fable II …

Mais attention, cette année ne fut pas pauvre en bons titres, d’ailleurs il en existe parmi ceux que j’ai cité, elle manquait juste cruellement de renouveau et le joueur blasé que je suis n’a pas trouvé grand-chose à se mettre sous le pad. Seul MGS4 et GTAIV auront retenu mon attention pendant de longues heures. Et pourtant, même là, je m’attendais à beaucoup plus !
Je salue néanmoins l’original et singulier Little Big Planet qui aura fait preuve d’inventivité et de singularité pour s’imposer.
Vous l’aurez compris 2008 = pauvre en titres intéressants. De bonnes suites nous en avons ! Mais est ce vraiment cela que nous attendions ? Oui mais pas que.

On va passer à 2009 là parce que pour le moment ce n’est pas folichon.
Alors voyons… Killzone 2, FFXIII ( ?), Resident Evil 5, Mad World, Prototype, Street Fighter IV, Bioshock 2, The Chronicle of Riddic ... Il y a du potentiel je dois l’avouer mais sur tout ces jeux, combien de projet originaux ? Combien nous étonneront vraiment ? 2 à tout casser !

Alors moi je dis : patience et attendons sagement Ico3, Heavy Rain, GT5 et FF Versus XIII. Attendons 2010 donc.

2008 : L'année du diplôme de La Fouine

Cette année est censé avoir quelque chose de spécial. C'est l'année de mon diplôme et la fin de mes études. Je dis "censé" parce qu'après tout, il n'y a pas grand chose qui a changé, je suis toujours sur le web à écrire. D'ailleurs, qui dit "fin des études", dit "plus de temps sur PG" et c'est vrai que j'y ai passé plus de temps après juin, avec encore plus d'investissement, la volonté de partager plus (et/ou mieux) de choses. Sachez qu'on y travaille, il y a eu une volonté chez moi de vouloir donner "plus" sur le site, certainement du à mon gain de temps. Gain de temps qui ne sera pas toujours présent, donc autant en profiter. Donc 2008 fût globalement (et si on retient les 6 derniers mois) une année encore plus proche de l'actu et de la rédaction que d'habitude.

Et ça veut pas forcément dire que c'est mieux. En effet, l'année vidéoludique de cette année n'a pas franchement ébloui son monde par la créativité, l'implication, l'ambition et la fraicheur.
Oh, on a eu quelques jeux hors-du-commun mais combien ont marqué le large public ? Car ce qui compte, c'est qu'une bonne création soit le plus partagé possible pour ainsi donner la possibilité aux potentiels joueurs de s'y mettre. Au final, on voit encore la même chose dans les charts : du flingue ou du Wii-lobying... La belle affaire.
Evidemment, on a eu des bons jeux, des défouloirs, des surprises, des aventures magiques, etc etc mais au final, on sentait surtout un manque profond d'envie des éditeurs et développeurs.

Et ce qui devait fatalement arrivé, arriva. Beaucoup de jeux censés booster le marché ont été -la pire insulte qui soit- ignorés. J'en veux pour preuve Mirror's Edge et tout le symbole du EA system : pour la première fois depuis des années EA avait reçu leur meilleur taux de bonnes critiques depuis des lustres, cela a eu pour conséquence de les mettre financièrement dans le rouge pour la première fois depuis des années.
De l'autre côté de l'Atlantique, on a sa copie conforme : Ubisoft qui foire ses lancement de Prince of Persia et FarCry 2, au point de solder ses jeux au bout de deux semaines, aux Etats-Unis. Point de résultats.
Même effet chez Sony qui, aux Etats-Unis, voit son espoir Little Big Planet se prendre une gamelle incroyable.
Sega voit son excellent Valkyrie Chronicles, original et exclusif, faire des scores médiocres.
Microsoft a eu aussi sa part de déception : ce devait être l'année où la firme américaine ouvre son public pour des jeux "casual". Ils ont tous été des déceptions commerciaux.

Que veulent les gens ??? Une poignée veut de l'originalité et l'ignore quand elle se présente. Une poignée semble vouloir un petit monde standardisé sans trop être bouleversé en achetant du Gears of War 2, Call of Duty 5 et du Resistance 2 tout en achetant son petit Mario annuel...
Assis le cul entre deux chaises entre un public de joueurs exigeant et un grand public conciliant, il semblerait que les éditeurs ne trouvent pas la bonne politique, influant alors sur les qualités malheureusement bafouées des développeurs.
Les premières conséquences s'en retrouvent dans une Crise où Midway est sous pression, Sony et Microsoft licencient des milliers d'employés, Eidos est sur le point de se faire racheter, EA est menacé par Disney... Avec des enjeux chiffrés en millions sans aucune idée directive et par conséquence sans idées créatives, les majors s'effritent... Et il en restera quoi ?

C'est la principale question qui me vient à l'esprit pour 2009... Si on a la réponse cette nouvelle année.

2008 n'a pas été réellement une bonne année. Oh chacun a eu ses plaisirs et expériences joviales, mais à échelle plus grande, ce n'est guère joyeux. Accrochez vous, 2009 s'annonce pire.

Bonne Année.