Fin du prologue

Comme promis, vous allez pouvoir télécharger notre Bande Dessiné Street Fighter II : Chun-Li's Fate, épisode 3. Deux mois après une fuite de Chun-Li face à son tueur à gages, Hsin, ce dernier l'a retrouvé et a laissé Fei Long dans un piteux état...

Les réajustements

Rappelons que si vous n'avez pas lu les deux premiers épisodes, allez ici et ici.

Pour cet épisode, quelques réajustements ont été faits, surtout pour la numérisation qui est désormais clean, tout en gardant ce côté ombragé des planches mais surtout en optimisant comme il faut le trait d'origine, qui a tendance à se perdre dans une numérisation.

Vous découvrirez aussi un plus grand nombre de décors en extérieur, plus grands aussi illustrant réellement la ville de Shanghai afin de laisser paraitre l'univers réaliste du titre.

Le challenge principal de cet épisode était de réussir à s'axer sur une certaine désillusion du personnage. Une désillusion sur elle-même, ainsi que sur son entourage.
Comme toutes les jeunes adultes (Chun-Li a 17ans), notre jeune flic s'est crue un peu trop tout permise et a une vision naïve et inexpérimentée des choses qui s'est retournée contre elle.
L'idée était alors de baser cette épisode sur une certaine solitude que ce soit physiquement (elle est recherché par les flics selon la télévision chinoise) ou mentalement qui voit ses convictions partir en déroute, comme le fonctionnement de son service ou le maniement des armes qu'elle renie malgré sa fonction de policier (relire ép.1)...

Pour ça, nous entrons beaucoup plus dans les pensées de l'héroïne le long de cet épisode. D'ailleurs, un des concepts de la BD est de toujours s'appuyer sur le point de vue de Chun-Li. Le lecteur évolue ainsi en même temps qu'elle et a autant d'informations qu'elle. Ceci permettant de mieux montrer l'évolution et la compréhension de l'univers qui l'entoure.

Comme je l'ai déjà dit, cet épisode 3, intitulé Gun & Run, sert à clore ce que l'on pourrait définir de prologue et lancer littéralement "l'aventure".
Pour ça, il fallait être radical scénaristiquement, ce que j'ai essayé de faire avec le final.

Anecdotes de conception

J'ai l'impression que plus on va avancer, moins il y aura d'anecdotes franches à raconter puisqu'entrainant un certain rythme de croisière. Donc peut être peut-on mentionner certains choix...

- Vêtements de Chun-Li : Vous verrez que les vêtements de Chun-Li ont changé. Néanmoins, pas de tenue officielle ou traditionnelle. Le scénario impliquait des vêtements plus simples et surtout plus standards. Même si ça parait moins attirant, ça a tout de même le mérite de rentrer dans un aspect naturel du personnage et de voir le personnage de Chun-Li comme étant "normal" ou presque "quelqonque" contrairement à l'original. Vu que le but de la BD n'est pas de faire du tape-à-l'œil gratuit. Ce simple jean et sweat-capuche fait largement l'affaire...

- Démystifier Street Fighter : on va éviter de spoiler si vous lisez le descriptif avant l'aventure, mais vu la couverture et les quelques illustrations, il est évident qu'il se passe quelque chose qui n'a rien de très "super héroïque". L'idée en incluant une arme à feu (vous verrez comment il est utilisé) est de démystifier totalement la série Street Fighter. Vous pouvez faire autant de hadoken que vous voulez, nous sommes ici dans un univers "réaliste" et malgré des pointes d'excentricité volontaire, dans Street Fighter, les persos sont humains avec une chair aussi tendre que n'importe quelle autre... En tant que tel, ceci permet de s'éloigner encore un peu de l'univers de base. Soit, comment prendre ses marques et rappeler au lecteur que ce qu'il lit n'est pas lié au jeu vidéo référence.

- Varier les décors : Montrer des décors externes ne sert pas à faire jolie. Ca sert à avant tout à situer l'action. Puis, cela sert à ancrer le lecteur dans une réalité certaine puisque ces décors sont réellement pris de Shanghaï. L'autre intérêt d'être dans un monde réaliste, c'est de pouvoir toucher indirectement à des sujets sensibles en arrière-plan. Et je trouvais intéressant de montrer en une seule planche que l'on pouvait passer rapidement d'un quartier riche n'ayant rien à envier à l'Occident à un quartier pourri et délaissé en quelques pas de ça...
Ca montre la variété d'une ville, ça peut aussi éviter de s'enfermer dans un seul cliché de type "carte postale", ça permet aussi de varier le scénario puisque l'on ne fait pas la même chose dans un centre-ville que dans un quartier pauvre...

- Kristin Kreuk : Il faut aussi savoir décompresser dans une aventure. Et la petite private joke sur la ressemblance de Chun-Li avec Kristin Kreuk en est évidement une. Rappelons que Kreuk a récemment incarné le personnage dans le film Street Fighter.
Évidemment, le personnage ne ressemble pas du tout à l'actrice, ce qui rend plus ridicule la blague. Quand au passant qui affirme ne pas connaitre l'actrice, c'est plutôt logique pour une actrice américaine de quatrième zone...

Télécharger la BD Street Fighter II : Chun-Li's Fate - Gun & Run

Comme d'habitude, vous pouvez télécharger la BD en .pdf ou en .zip et a regarder à 100%, pas plus sinon, c'est moche.

- Télécharger l'épisode 3 en .zip (18Mo)
- Télécharger l'épisode 3 en .pdf (14Mo)

You can also read it in english :
- Download episode 3 in .zip (18Mo)

Relire les précédentes aventures :
- Relire l'épisode 1
- Relire l'épisode 2

Voilà ! J'espère que ça vous plait toujours autant si ce n'est plus et n'hésitez surtout pas à donner votre avis. Plus il y a d'avis, plus cela redonne de la confiance pour faire ce travail (de deux mois quand même). Surtout que le prochain épisode sera un petit peu spécial...