Un Plombier pas comme les autres

Il existe un être tout ce qu'il y a de plus banal, de plus simple, qu'on peut croiser à chaque coin de rue et qui n'a rien du héros, mais alors rien. Il est petit, moustachu, enrobé et a un gros pif. Seuls ses yeux bleus peuvent le rapprocher de Superman. Pourtant ce petit personnage en salopette bleu et à casquette rouge, plombier à temps plein, est toujours présent pour sauver son royaume et, surtout, la princesse, rien que ça. Bref, il s'est fait une réputation en or le petit Italien et a su s'imposer. Mais d'où vient son succés ? Compte-t-il s'arrêter ? Répare-t-il des fuites ? Est-il né avec une pilosité très importante sous le nez ? Tant de question auquel vous trouverez réponse, ici, là, maintenant...

It's me Marioooooooo !

Il y a de cela 25 ans, c'est à dire en la belle année 1981, naquit un gros primate dont le nom allez servir de titre au premier jeu de plate-forme : Monkey Kong. Mais un lapsus survint, le traducteur japonais s'étant trompé lors de la traduction entre Monkey (Singe) et Donkey (Âne). Exit Monkey Kong, Donkey Kong resta le nom officiel à travers le monde. Sûrement à cause de cette erreur de frappe, le gorille devint furieux et décida ni plus ni moins de capturer Pauline (Connue aujourd'hui sous le nom de Peach), la petite amie de Jumpman, le charpentier. Le petit homme sauteur devait ainsi monter en haut du niveau fait d'échafaudages tout en évitant les pièges que lui balançait Donkey Kong, tout celà à l'aide de ses sauts. Mais Jumpman était aussi le nom d'un des premiers jeux vidéo de plate-forme, sorti en 1983 sur Atari 400/800 Commodore 64, Apple II et IBM PC. Nintendo devait renommer son personnage et lui offrit le nom à consonnance italienne de Mario, en hommage au propriétaire des locaux de la société Nintendo of America de l'époque, Mario Segali. Mario avait désormais un nom, ses couleurs rouges et bleues et sa casquette. Pourquoi une casquette ? Parce qu'à l'époque il était très difficile de faire des cheveux, donc les créateurs l'ont affublé d'un couvre-chef rouge. Une mode s'est lancée, une légende est née ...

Plombier un jour, plombier toujours

Deux ans, c'est le temps qu'il a fallu pour que le charpentier, devenu plombier pour l'occasion possède un jeu vidéo à son nom dans Mario Bros. Arcade, parut en 1983. Mais il connaîtra un plus gros succés avec la série des Super Mario qui continue encore et toujours à nous proposer des nouveaux épisodes. On y connaït les Super Mario Bros., Super Mario land, Super Mario 64, Super Mario World, Super Mario Galaxy,... Et ce n'est pas encore terminé, bref on peut constater que la mascotte de Nintendo fonctionne au Super. Mais Mario ce n'est pas qu'un plombier qui court, saute, mange des spaghettis, fait des petits cris quand il saute, Mario c'est bien plus que ça, c'est un homme à tout faire, un moustachu bidonnant comme on en fait plus. En effet, tout d'abord il s'est brodé un M sur sa casquette, et ça il n'y a pas beaucoup de personne qui le font. Puis Mario fait du sport, beaucoup de sport, mais alors beaucoup, mais quand je dis beaucoup c'est beaucoup,... il fait du basketball, du football, du tennis, de la danse, du golf, du safari, de la baston, du baseball, du karting, du Snowboard. Mais Mario a montré d'autres talents encore dans la série des Mario Party : il sait nager, faire du canoë, marcher sur une corde, skier, jouer au volley, etc, etc, etc, ... Mais il est aussi docteur, peintre, bille de flipper, arbitre et cadre (dans Luigi's Mansion). Voici une liste exhaustive des capacités de la mascotte de Nintendo et on ne peut dire qu'une chose : Mario à la Peach!!!

Un succés mérité ?

Eh oui, si Mario a fait autant de choses c'est qu'il a du succés, un très grand succés. Succés dut en partie grâce à son papounet Shigeru Miyamoto et Mario n'oublie jamais de le remercier (quand il reçoit un prix ou donne une interview, beh oui, Mario existe) car sans lui (Miyamoto) il n'y aurait pas de lui (Mario) et que grâce à lui (Miyamoto), il (Mario) n'en serait pas là aujourd'hui. En effet, Mario Bros est un des premiers jeux de plates-formes 2D qui a vu le jour, puis il a montré ce que 3D signifiait à l'aide de Super Mario 64. On attend désormais qu'il nous dévoile ce que Wii-mote signifie ! Mais vu le succés que recevait le plombier, il était certain de le voir débarquer sous forme de plusieurs produits dérivés. Ainsi il y a eu des peluches, des fêves, des figurines, des réveils parlant, des téléphones, des BobbleHeads ( les persos avec des grosses têtes montées sur ressort),... Une série animée donc la sortie DVD est imminente et même un film tourné sortie en 1993 sont apparus. Et pour finir en beauté, il a eu droit à une statue de cire à son effigie à Hollywood. Pourquoi autant d'adoration envers cet être? Tout simplement parce que Mario a su propurer du plaisir à plusieurs générations de gamers.

Trop c'est trop ?

Mais depuis quelques temps ont a droit à une avalanche de jeux Mario, peut-être même trop... En effet, en l'espace de quelques mois on a vu débarquer moults jeux basés sur la license du plombier. Ainsi on a pu voir, rien que sur Game Cube, un Mario Smash Football, Dance dance revolution Mario Mix, un Mario Superstar Baseball, un Mario Golf : Toadstool Tour, un Mario Power Tennis. Des jeux plutôt moyens voire des repompes de jeux Nintendo 64. Mario se montre peut-être un peu trop ces derniers temps et on préfèrerait que Nintendo se consacre à moins de jeux au nom du plombier mais de meilleures qualités que de nombreux jeux dans lesquels le plaisir de jouer disparaît. On espère que ce sera différent sur Nintendo Wii en laissant tous ces jeux de sports sur Sports Wii et nous offrant un retour au source du moustachu dans Super Mario Galaxy.

Le meilleur travail est le travail d'équipe

Mais que serait Mario sans toute sa bande? Une question que personne ne se pose mais qui aurait pu avoir des répercussions sur l'avenir de Mario. Tout d'abord, Yoshi le...Yoshi qui n'est pas un lézard, ni un dragon ni une tortue mais bel et bien un Yoshi. Donc, Yoshi qui a trouvé Mario, alors bébé, et l'a aidé à retrouver son franfin Luigi pour ensuite les amener à leurs parents. Déjà, sans Yoshi, Mario serait devenu un pseudo-Tarzan/Mowgli. Ensuite, les parents de Mario et Luigi bien sûr dont on ne connaît que leurs pieds (visibles à la fin de Super Mario World). Puis la petite Peach sans qui Mario ne serait pas aussi réputé car sans elle il ne passerait pas son temps à jouer les héros mais simplement à réparer des fuites avec son frangin. Mais sans de grands méchants comme Bowser et Donkey Kong, Peach ne serait pas enlevée et alors Mario ne passerait pas son temps à jouer les héros mais simplement à réparer des fuites avec son frangin... Et puis n'oublions pas Toad qui est très utile à Mario en ce qui est indices ou encore Lakitu, la tortue caméraman (Kamé-raman irait très bien aussi, kamé signifiant tortue en japonais).

Pour faire court, Mario ne serait pas le Mario que nous connaissons sans tous ces êtres créés dans l'imagination de Nintendo.