Starship Troopers : La chasses aux bugs, dans tout les sens du terme...

Starship Troopers est un film de science-fiction réalisé par Paul Verhoeven et sorti en 1997. A l'origine, son scénario a été tiré du roman éponyme de Robert A. Heinlein, sorti en 1959, reprenant le thème de la guerre du Vietnam. Donc, en résumant, le Starship Troopers des britanniques de Strangelite est un jeu tiré d'un film, lui-même tiré d'un bouquin, lui-même tiré d'une vraie guerre... Bon, tout ça pour dire que le jeu en fait se base principalement sur ce qu'on peux trouver dans le film, en déviant un peu de temps en temps pour les besoins du gameplay. Voyons un peu de quoi il en retourne, et si Strangelite est prêt à tenir ses promesses pour le mois prochain.

Remarque : J'ai fait cette preview en me basant sur le "test" de la démo du jeu, sortie cette été, et donc il ne s'agit pas là d'un article objectif sur ce que pourra être le résultat final du jeu à sa sortie, le 26 octobre prochain.

L'invasion des bugs de l'espace !!!

Le principe du jeu reprends en gros l'action du film, à savoir des grosses bestioles, des gros flingues, et du bourrinage à tout va. Ici, on joue donc le rôle d'un soldat au service de sa planète, et qui se trouve avec tout pleins d'autres gars paumés comme lui au milieu de planètes trouées comme des gruyères par des tas de nids d'Arachnides. C'est la guerre, donc on est pas sur ces vieux cailloux de l'espace pour prendre le thé, mais pour soigner les problêmes gastriques de nos amis les insectes avec une ogive nucléaire en guise de suppositoire, et des tonnes de plomb pour leur rappeller qui c'est le chef. Donc les règles sont simples, on prends les armes, on vise dans le tas, on tire, et surtout on essaie de pas faire de choses idiotes comme par exemple mourir.

Le jeu est un FPS dans la plus pure tradition qu'il soit, et le gameplay n'est aucunement subtile, c'est generalement des enchainements de zones pleines de bestioles à dégommer, et pour cela l'attirail que l'on reçoit est relativement commun, c'est à dire des mitrailleuses lourdes ou un peu moins lourdes, des lance-roquettes, lance-grenades, fusil à pompe, etc... Tout ca avec les upgrades du futur bien sur, pour être sûr de pas se faire mettre en déroute trop rapidement par ces saloperies d'insectes. Les missions sont généralement séparées par des petits extraits du film, ou des scénettes en image de synthèse, censées nous présenter rapidement le background de la partie à venir, en plus du briefing-loading qui nous donne grossierement la marche à suivre pendant le jeu.

La mission de la démo nous fait revivre la scène de la base à défendre, lorsque qu'elle se fait assaillir par des centaines de bugs venant d'un peu partout et n'hésitant pas à se sacrifier par dizaine pour arriver à grimper par dessus les murs du camp. Vous resituez ? Bien, donc voila, on se retrouver dans ce camp, on monte rejoindre les soldats déjà en place en haut des passerelles, on voit les premiers arachnides qui arrivent au bout, et là il y a une tourelle mitrailleuse libre, on se dit "chouette, utilisons-là pour les ventiler joyeusement !!"... Seulement voila, j'ai eu beau chercher par tout les moyens à activer cette satanée tourelle, rien à faire, on peux vraiment pas les utiliser... Mais alors pourquoi l'IA ne s'en sert pas elle-même ? Ma foi, etant donné le fait que ce soldat soit tombé de sa position et n'arrive plus à remonter malgré l'escalier juste à coté de lui, je mettrais cet illogisme sur le dos de l'IA alliée apparement complétement stupide. Les bestioles arrivent, et là je m'attends à un combat de dingue, un raz-de -marrée de bugs me submergeant en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, et pourtant... Malgré la difficulté au maximum, et le nombre assez conséquent d'insectes en progression vers le camp... Eh ben non, l'attaque est soufflée en moins d'une minute, la plupart n'atteignent même pas les murs, et tout ça alors que je n'ai pas fini mon premier chargeur... IA Crétine, difficultée mal réglée... Bon, ca commence bien...

Le syndrome du jeu à license...

Le problême avec tout ça, c'est que même les graphismes ne sont pas là pour sauver la mise. Les textures sont moches, les modèles sont d'un autre age, et les soldats semblent être animés avec balais là où ca fait mal... Certes, les animations des arachnides sont réussies, mais bon, quand il ya des bugs de collision suffisament enormes pour que certains soldats ou arachnides se traversent entre eux comme si de rien n'était, ca fait bien tache quand meme... Le gameplay des niveaux est assez linéaire, il n'y a rien qui peux nous surprendre, sauf peut-être quand notre supérieur décide de nous envoyer tout seul en plein milieu d'une zone bourrée d'arachnide, dans le plus grand n'importe quoi scénaristique que j'ai vu jusque là. Le "réalisme" militaire qui existait un tant soi peu dans le film a ici disparu et... Il est possible de tirer sur un insecte à bout portant sans craindre de se faire démembrer instantanémment, et même en prenant son temps pour viser les parties sensibles tout en se prenant des coups qui ne semblent pas bien blessants... Alors quand enfin on arrive à se faire tuer, on a pas vraiment envie de se retapper tout le niveau qui ne nous permet aucune sauvegarde rapide, et dont le chargement mets à peu prêt autant de temps que l'inspecteur derrick de sortir son arme pour simuler une scène d'action...

Starship Troopers est l'exemple même du jeu qui a les capacités d'être une bombe interplanétaire et qui rate tous les virages au passage... On as beaucoup d'inquietude à se faire, mais bon, sait-on jamais, on a deja vu des miracles, d'autant plus que les derniers screenshots diffusés montrent des graphismes bien meilleur que ceux qui sont présentés dans la démo. Alors esperons, mais evitons d'être trop déçu si une trop grosse catastrophe arrive, on aura été "prévenus"...