Sonic revient à ses premiers amours

Certainement l'icône vidéo-ludique la plus tourmentée ces dernières années, Sonic a eu un peu de hauts (Sonic Rush sur DS) mais aussi beaucoup de bas (Sonic the Hedgehog ou Sonic Rivals), et cet épisode Sonic and the Secret Rings sur Wii sonnait comme un "espoir" de retrouver un monde coloré propre à la série qui mise sur la vitesse et le fun.
Sega aussi l'a mis en avant via sa promotion, reste à voir si Sonic a dompté a Wii et a re-dompté nos coeurs de gamers nostalgiques...


Un Sonic décalé


Sonic Wii est avant tout un épisode annexe aux précédents, en effet on pourrait englober les Sonic Adventure et the Hegehog tant leur approche et leur univers sont similaires mais celui-ci est vraiment à part. On ne narre pas l'histoire de Sonic mais une histoire avec Sonic...

Notre hérisson pionce tranquillement quand le génie de l'anneau vient à lui, une sorte de fée appelée Sharha qui lui raconte qu'elle provient des Contes des Milles et une Nuit et que son monde est en train d'être effacé... En effet, le recueil de ces contes est effacé, c'est un mauvais génie nommé Erazor qui exerce son pouvoir de destruction...
Il ne reste qu'une page et la vitesse légendaire de Sonic est censé réparer le problème.
Pas de bol puisqu'il reste 7H à Sonic pour combattre le bad guy avant qu'il ne meurt...

Là vous me dites "ouais super, en quoi c'est décalé ?", en fait, dans cet épisode le hérisson est plus arrogant que jamais, plus léger aussi, et surtout il va rencontrer ses anciennes connaissances mais en héros du conte. Ainsi Eggman (Robotnyk) devient un Roi, Tails, devient AliBaba, bref c'est très reposant de perdre le côté "sérieux" que Sonic Team avait infligé à la série.

Cours Sonic ! Cours !!!

Dans cet épisode, pas de blabla, pas d'exploration au pas de danse, on y va franco, Sonic avance comme une balle et gagne petit à petit de la vitesse. Le joueur, lui, doit éviter les pièges, gagner les anneaux et perles d'âme, détruire des ennemis en dashant et il se verra même proposer des missions spéciales comme rapporter des oeufs de dinosaures dans leur nid correspondant.

Concrètement, le joueur tient sa wiimote à l'horizontal, comme un pad classique, il va bouger son pad de droite à gauche pour déplacer Sonic latéralement, il va pouvoir sauter (léger ou fort), dans les airs, un mouvement sec vers l'avant permettra donc de dasher dans les airs. Ainsi, grâce au lock automatique, Sonic se dirigera automatiquement vers les ennemis, offres, ou autres éléments susceptibles d'être utilisés, lors de ce fameux dash.
Tout a été optimisé avec la wiimote pour notre plus grand confort. Sonic répond dans la plupart du temps très bien et rapidement, on se prend au jeu en fonçant à toute vitesse dans les couloirs des niveaux.

En effet, les sensations de vitesse ont été très bien retranscrites, même si on regrettera que le Sonic soit aussi mou au départ du niveau mais après quelques secondes en vitesse de pointe, c'est tout simplement fun.
Associé à certains effets de camera propres aux épisodes 3D, avec des cameras inversées, vues en contre-plongé, des virages à 180 degrés, bref c'est vivant, rien à dire là dessus, on retrouve un Sonic rapide comme tout, tout en ayant une bonne visibilité.

Un Sonic évolutif

Pour cet épisode, les développeurs ont essayé d'ajouter quelques innovations. En effet, notre héros a droit à deux actions importantes : une accélération dévastatrice qui pulvérise les ennemis aux alentours et surtout la possibilité de ralentir le temps afin de mieux réagir à certains évènements. On joue avec les rythmes de course, ce qui est très intéressant et permet de renforcer cette idée de réflexes que doit avoir le joueur depuis le tout premier épisode, ce Sonic Wii joue sa meilleure carte : la vitesse, le rythme et les réflexes, des notions propres aux Sonics d'antan, ce qui est une excellente chose.

Autre innovation pour cette série : le système d'expérience. A chaque niveau effectué, Sonic gagne de l'expérience en fonction de son résultat (temps, anneaux, sphères, ennemis, etc) et plus il en a, plus il gagne des nouvelles compétences, qui va augmenter sa capacité à récupérer les anneaux ou augmenter sa vitesse ou encore augmenter sa maniabilité, toutes ces compétences seront à choisir puisqu'ils prennent un certain nombre de points de compétence, évidemment limité, il faudra faire des choix donc pour activer/désactiver telle ou telle compétence. Tout ceci permet aussi de dynamiser le cours de jeu, qui, comme on va le voir, se répète un peu trop...

Sonic manque d'ambitions

Malgré ses nombreuses qualités, Sonic Wii a un gout d'inachevé... En effet, le fait de n'avoir que des cinématiques fixes, de n'avoir qu'une succession de missions à débloquer et à choisir dans l'odre que l'on veut donne plutôt un jeu qui a servi à "tester la wii".

Avec un début de jeu fun, on se rend assez vite compte que le jeu se répete beaucoup trop e qu'il en devient peu intéressant à la longue. On a plusieurs mondes, dans chacun se trouve ne bonne dizaine de missions, cependant tous les tracés sont identiques à peu de choses près, les objectifs se répètent souvent malgré quelques exceptions. C'est plus une succession de scènes de jeu intensif qu'un véritable "ensemble vidéo-ludique".

Ce qui est vraiment dommage puisque sans révolutionner le genre, on avait droit à de jolies graphismes, des caméras dynamiques et un univers de qualité mais franchement pas assez varié car trop répétitif tant dans les tracés et décors de chaque "monde" que dans les objectifs à accomplir (réunir 99 anneaux, finir le niveau sans perdre, finir en éliminant un nombre précis ennemis, etc etc).

On va aussi pointer un manque de précision dans la gestion des sauts, pour sauter haut, il faut laisser appuyer sur le bouton, ce qui fait freiner Sonic pour prendre son élan, soit. Sauf qu'à certains moment, le jeu est tellement rapide qu'on a pas le temps de voir arriver les obstacles et donc absolument pas le temps de sauter comme on le voudrait... Certes, c'est ici qu'il faut activer le ralentissement du temps, seulement le temps d'avoir le bon réflexe puis "sauter" ça revient quasiment au même. Du coup, seul la technique du "je mémorise la position des dangers" fonctionne. La jouabilité était simple mais la Sonic Team a réussit tout de même à pêcher sur la précision et la relation à la vitesse...

Ce sont ces soucis techniques qui font vraiment penser que Sonic Wii n'a pas été aussi pris au sérieux que les épisodes 360/PS3 et pourtant celui-ci est bien plus prenant et drôle que ces derniers... Une déception car cet épisode a un gros potentiel de fun qui disparait sur la longueur.

Mais un Sonic bourré d'espoirs

A l'inverse, on l'a vu, le jeu a été surprenant dans les premières heures (ne prenez pas compte du tutoriel assez lourd), et vu la rapidité des niveaux, c'est un jeu sur lequel on reviendra souvent par "petits coups" et donc par "petits plaisirs". Une centaine de missions à la clé avec que de la vitesse pure, les fans du hérisson vont être aux anges et surtout on a un gage de qualité concernant la durée de vie. Mais dommage qu'il n'accroche pas plus que ça, ce n'est pas un Sonic grandiose comme avait provoqué Sonic Adventure (Dieu que ça date !), mais il procure de bonnes sensations et du plaisir, mais à petite dose.

Enfin, les développeurs n'ont pas pu s'empêcher de créer des minis-jeux. Une dizaine d'épreuves jouable uniquement à la wiimote (pas de nunchuck donc) jusqu'à quatre simultanément. Et franchement, c'est étonnamment sympathique. Ce genre de bonus peut facilement tomber aux oublis mais les minis-jeux sont bien fun, jouables, assez corsés pour certains, c'est un joli cadeau. En plus, ces mini-jeux ne se font pas vulgairement à la chaine mais ils sont mis dans un contexte comme un tournoi, une chasse au trésors façon jeu de l'oie : les personnages avancent de cases suite à leurs résultats des mini-games pour découvrir des trésors pré-déterminés. Le premier qui remporte trois trésors a gagné. Il y a aussi une course de bateaux pirates, le vainqueur des mini-jeux avancent plus rapidement ; il y a un jeu d'enchères, les mini-jeux rapportent des anneaux qui servent à acheter des tapis qui rapportent des points, le plus de points gagne et enfin un contexte où il faut glaner le plus de médailles suites aux victoires des mini-jeux.
Bref, même si ça sert à combler le jeu principal, ces mini-jeux sont drôles et engageant, bien plus qu'un Rayman Contre les Lapins Crétins, c'est tout dire.

Ajoutons à ceci, quelques pages bonus avec des infos, des cinématiques inédites, des personnages pour les mini-jeux, on a là de quoi faire.

Mais Sonic Wii laisse un gout amère... On avait là le Sonic fun que l'on voulait retrouver mais pour une raison inconnue, ce n'est pas l'épisode qui a été privilégié et ça se sent. Décors copiés-collés, problèmes de timing, des missions répétitives, pas de travail de mise en scène pour mettre en avant le produit, on sent trop que cet épisode a été crée pour profiter de la Wii ou en tout cas "l'essayer". Ceci dit, ce Sonic est excellent à court terme, un début bien amusant, une rapidité et des univers qui donnent envie de revenir dessus pour quelques courses. C'est un plaisir de fan avant tout, car lorsque l'on dépense 60€, ce n'est pas pour "s'amuser sur le court terme". Mais globalement, c'est un bon Sonic et qui plus est, encourageant pour la suite. On espère que la critique et -surtout- un succès publique provoquera un bousculement chez Sega sur l'attente des joueurs en ce qui concerne cette icône du jeu vidéo.