Vous allez entrées dans la zone...

Intrigué par la fameuse zone 51, soit-disant passant, une vrai niche dans laquelle depuis des années sont stockés des petits bonshommes verts. Je me faufile dans le jeu pour en découvrir la suite de ce qui m'attend. Déjà pour commencer l'atmosphère est bien présente pour en faire un bon jeu. C'est sous forme de FPS, que Blacksite : Area 51 se présente. Evitant le contexte années 50 par ou tout à commencer (Roswel), l'équipe Midway adapte une approche plus en notre temps. Montrez-vous héroïques, vos coéquipiers n'attendent que vos ordres pour se plonger ensemble dans l'inconnu et affronter des vilains Aliens


Tout dans l'adrénaline

Certes que le gameplay n'a rien d'extraordinaire, c'est d'ailleurs même assez conventionnel et rentre parfaitement dans la ligné des FPS. Quelques idées pourtant, comme le fait de diriger une escouade de fins tireurs et de leur donner des ordres via les gâchettes de la Xbox 360 dynamise un peu le jeu. Ceci très bien représenté grâce à une interface qui s'inspire allègrement de la bonne série des "Rainbow Six". Outre cela, les habitués aux FPS, vont retrouver très vite leurs marques, point d'inquiétude sur ce point. S'ensuit un moteur graphique Unreal Engine 3, pas que cela fasse de lui le plus beau jeu de la Xbox 360, mais reste tout a fait convenable. Surtout lorsque il est question d'afficher des effets d'ombres et explosions... c'est une véritable esbroufe en images. D'autant plus que son moteur physique ressemble étrangement à celui de Stranglehold, ce qui n'est pas si mal vu la qualité graphique de ce dernier ! Les réactions sont réalistes sur les divers objets du décor. Suffit simplement de tirer sur une bouteille de gaz pour se la voir foncer dans une direction voulue, et admirer le résultat en temps réel. Criant de vérité, les mutants sont originaux, tout droits sortis d'une bonne série B. Disposant d'attaques et de mouvements qui vont vous surprendre à chaque partie. Pour des compulsives de la gâchette, vous allez vous régaler. L'action à chaque instant fait mouche, intensité dans des décors faussement crades et sombres, voilà ce qui vous attend dans Blacksite qui crache ici de tout son aspect visuel qui immédiatement nous fais plonger dans le bain. Et voilà que le décors est placé : l'assaut est un vrai souci d'esthétisme tactique, ceci sans temps mort, et donc en continu. A aucun moment vous risquez d'être ininterrompu, l'action prime avant tout. Les décors qui explosent de partout, d'emblé le choix de donner des ordres s'en sort fort bien. Sans pour autant encenser dans des touches techniques à la manière d'une simulation "ultra complexe". Il est surtout question d'envoyer un homme à vous, faire exploser une porte, prendre à revers une cible, et divers autres actions... ! Pas très compliqué tout ça, c'est généralement des ordres simples qui sont mis en pratique. Blacksite offre de bonnes parties de shoot, mais c'est aussi une intelligence gonflé à bloc, que cela soit du côté de vos hommes, ou des ennemis. Les Aliens n'attaquent pas tous de même manière, de même pour ce qui sont de vos hommes. Egalité partout !

Une vrai surprise

Cependant le scénario reste ce qu'il peut s'entrevoir à travers l'action. Une fois encore, faut se dire que c'est surtout un jeu d'action. Malgré une bonne volonté des développeurs de vouloir en faire une satire politique, dont le début qui fait référence à l'Irak. C'est pas évident d'entrevoir une once de réflexion sociologique sur des thèmes sérieux de notre quotidien, surtout durant nos parties qui se résument à blaster du monstre. Bien sûr que certains parmi vous peuvent comprendre une certaine parabole de mutants et gens qui nous gouvernent, encore faut t-il prendre le soin d'avoir assez de recul avec ce jeu pour approfondir une vrai analyse. Ce qui n'est pas forcément ce que vous étiez venus rechercher. La progression reste dans l'ensemble assez dirigiste, vous n'évoluez pas dans un environnement ouvert. La liberté de mouvements, bien que présente à des endroits spécifiques, est bien réduite à sa simple expression pour qu'au final le joueur soit toujours pris en main. Pour le multi, un sympatoche mode coopératif à deux, pour se faire la campagne solo avec un pote, et les autres modes qu'a force, on fini par tous les connaitre (Deathmatch etc...). Blacksite est aussi une vrai réjouissance dans le fait de la variété des décors. Vos phases d'exploration relève à chaque découverte, d'une vrai personnalité de l'environnement découvert. Avec armes à la main, nous plongent au coeur de l'action, parfois a bord de divers véhicules mises à disposition (Jeeps, camions etc...) un vrai régal, bien que ce sont souvent vos hommes qui en profitent. Ah les veinards !

Excellent

Dès la première partie, notre avancé est sans surprises, j'avance je tue..., tout va bien ! Je donne des ordres à mes hommes pour aller à un endroit précis. Les mutants arrivent par vagues, les alliés leur tirent dessus, hmm... Décrire l'intensité de ce passage parait au premier abord inintéressant. En fait, c'est juste un avant goût. Dites-vous bien que c'était juste un entrainement pour la suite qui vous attend, qui elle se relève bien plus intéressante, mais que je ne vous ferais pas l'affront de vous dévoiler. Il faut acheter Blacksite, ce dernier est un excellent jeu. Suffisamment bon pour figurer avec vos derniers jeux Xbox 360. Son aspect Half-Life combiné à du Starship Trooper, y est plus que bon. C'est confirmé que l'excellence est au rendez-vous !

The End Zone 51

Suffit de jouer assez longtemps pour en être captiver. C'est certainement pas un jeu très original, mais ses graphismes font la joie des amateurs de FPS. Blacksite: Area 51 a en effet ce petit charme qui, très vite, fait succomber n'importe quel joueur. En plus, bien que cela ne se remarque pas au premier contact, ce jeu véhicule un vrai message, qui pour un jeu vidéo est assez rare (merci Metal Gear) ! Un très bon jeu d'action, et surtout très spectaculaire à regarder sur une bonne TV HD (oui, encore). Pas de quoi crier au chef d'œuvre, mais intéressant tout de même à jouer.